Circonstance de la photo

Soleil couchant à l’angle de la rue Saint Ambroise et de la rue Saint Maur, Paris. La photographie vaut surtout pour sa circonstance. Le temps que je photographie, une dizaine de personnes s’arrêtent avec moi sur le trottoir et tentent

Circonstance de la photo

Soleil couchant à l’angle de la rue Saint Ambroise et de la rue Saint Maur, Paris. La photographie vaut surtout pour sa circonstance. Le temps que je photographie, une dizaine de personnes s’arrêtent avec moi sur le trottoir et tentent

Avec Celan et Kiefer au Grand Palais éphémère

Dans le Grand Palais éphémère, aussi impersonnel qu’un hall d’aéroport, les toiles d’Anselm Kiefer rendaient un hommage monumental au discret Paul Celan dont les fines écritures semblaient à première vue absentes ou perdues. Il fallait patienter, attendre que ça infuse,

Avec Celan et Kiefer au Grand Palais éphémère

Dans le Grand Palais éphémère, aussi impersonnel qu’un hall d’aéroport, les toiles d’Anselm Kiefer rendaient un hommage monumental au discret Paul Celan dont les fines écritures semblaient à première vue absentes ou perdues. Il fallait patienter, attendre que ça infuse,

Immobile à la fenêtre

Vue par la fenêtre ce matin : le reflet du plafonnier, comme s’il descendait du ciel pour aller se poser dans le marronnier au bout du pré. Il fait froid. La dernière rose a gelé. Journal d’images, janvier 2022, Normandie,

Immobile à la fenêtre

Vue par la fenêtre ce matin : le reflet du plafonnier, comme s’il descendait du ciel pour aller se poser dans le marronnier au bout du pré. Il fait froid. La dernière rose a gelé. Journal d’images, janvier 2022, Normandie,

Aube 2022

Première photographie en 2022. L’aube se lève, ciel en feu. Est-ce la lumière au bout du tunnel ou le monde qui s’embrase ? Chantal Deltenre, Journal d’images, Normandie, 1er janvier 2022

Aube 2022

Première photographie en 2022. L’aube se lève, ciel en feu. Est-ce la lumière au bout du tunnel ou le monde qui s’embrase ? Chantal Deltenre, Journal d’images, Normandie, 1er janvier 2022

Livres-extraits : « Miscellanées du voyage »

Dix expressions du voyage 1. Rouler sa bosse : mener une existence vagabonde et aventureuse. Expression du début du 19e siècle, issue de métaphores plus anciennes où le verbe « rouler » évoquait une démarche chaloupée. La « bosse » n’est peut-être pas celle du

Livres-extraits : « Miscellanées du voyage »

Dix expressions du voyage 1. Rouler sa bosse : mener une existence vagabonde et aventureuse. Expression du début du 19e siècle, issue de métaphores plus anciennes où le verbe « rouler » évoquait une démarche chaloupée. La « bosse » n’est peut-être pas celle du

En chemin vers le théâtre

… Les spectateurs marchent par petits groupes compacts vers le théâtre du Soleil. C’est une des représentations de l’île d’Or, la dernière création en date d’Ariane Mnouchkine. Je saisis ce moment où la façade illuminée du théâtre de la cartoucherie

En chemin vers le théâtre

… Les spectateurs marchent par petits groupes compacts vers le théâtre du Soleil. C’est une des représentations de l’île d’Or, la dernière création en date d’Ariane Mnouchkine. Je saisis ce moment où la façade illuminée du théâtre de la cartoucherie

Livres-extraits : « La forêt mémoire »

 » Blottie au fond de la taupinière, l’enfant entend venir un bruit de pas. Les taupes se serrent autour d’elle, forment un rempart de velours noir. Elle les a toutes sauvées de la bêche assassine qui les menaçait dans le

Livres-extraits : « La forêt mémoire »

 » Blottie au fond de la taupinière, l’enfant entend venir un bruit de pas. Les taupes se serrent autour d’elle, forment un rempart de velours noir. Elle les a toutes sauvées de la bêche assassine qui les menaçait dans le

Livres-extraits : « Où part l’amour… »

 » Le rêve se terminait par ces mots : Où part l’amour… Peut-être : Où parle amour…  La voix était lointaine, mais l’intonation ne laissait aucun doute : c’était une phrase inachevée, pas une question. J’entends encore les points de suspension comme s’ils m’invitaient

Livres-extraits : « Où part l’amour… »

 » Le rêve se terminait par ces mots : Où part l’amour… Peut-être : Où parle amour…  La voix était lointaine, mais l’intonation ne laissait aucun doute : c’était une phrase inachevée, pas une question. J’entends encore les points de suspension comme s’ils m’invitaient

Livres-extraits : « La maison de l’âme »

« Suite aux destructions massives, ce rituel que l’on croyait depuis longtemps relégué au folklore des régions reculées du pays avait brusquement ressurgi. Les victimes du Plan étaient tenaillées par des rêves d’âmes errantes manquant de tout et qui leur réclamaient

Livres-extraits : « La maison de l’âme »

« Suite aux destructions massives, ce rituel que l’on croyait depuis longtemps relégué au folklore des régions reculées du pays avait brusquement ressurgi. Les victimes du Plan étaient tenaillées par des rêves d’âmes errantes manquant de tout et qui leur réclamaient

Livres-extraits : « Ecrire en marchant, Premiers pas »

 » Un cahier d’écriture semblable à celui que j’ai utilisé pour tracer mes premières lettres, m’est tombé sous la main, un jour, en arpentant une brocante. Je l’ai aussitôt reconnu à sa couverture en papier fort gris-bleu, figurant un paysan

Livres-extraits : « Ecrire en marchant, Premiers pas »

 » Un cahier d’écriture semblable à celui que j’ai utilisé pour tracer mes premières lettres, m’est tombé sous la main, un jour, en arpentant une brocante. Je l’ai aussitôt reconnu à sa couverture en papier fort gris-bleu, figurant un paysan

En quittant le château-musée

En quittant le château-musée de Boulogne-sur-Mer assez tard ce soir, l’échafaudage éclairé autour de la cathédrale ressemble à un vaisseau lunaire. Journal d’image, Ch. Deltenre

En quittant le château-musée

En quittant le château-musée de Boulogne-sur-Mer assez tard ce soir, l’échafaudage éclairé autour de la cathédrale ressemble à un vaisseau lunaire. Journal d’image, Ch. Deltenre

Sur le quai au port de Borkum

Le bateau est en retard. Je photographie le quai désert, la mer étale, le ciel vide et le brouillard. Tout est figé dans l’attente, même la lumière pâle au loin. Journal d’image, Ch. Deltenre

Sur le quai au port de Borkum

Le bateau est en retard. Je photographie le quai désert, la mer étale, le ciel vide et le brouillard. Tout est figé dans l’attente, même la lumière pâle au loin. Journal d’image, Ch. Deltenre

L’infini

Images de l’infini. Qu’est-ce que l’infini ? Ici, sur cette île à fleur d’eau de la Mer des Wadden, c’est l’absence de frontière entre la terre et l’eau. Symptôme du réchauffement climatique, l’île de Borkum est en sursis, bientôt submergée.

L’infini

Images de l’infini. Qu’est-ce que l’infini ? Ici, sur cette île à fleur d’eau de la Mer des Wadden, c’est l’absence de frontière entre la terre et l’eau. Symptôme du réchauffement climatique, l’île de Borkum est en sursis, bientôt submergée.

Bricolage

Photographies d’un poulailler sur l’île de la Barthelasse, Avignon. Joie de capturer tous les bricolages et désordres de cet espace rafistolé. Le poulailler ne paie pas de mine, les poules s’y trouvent bien. Journal d’images © Ch. Deltenre

Bricolage

Photographies d’un poulailler sur l’île de la Barthelasse, Avignon. Joie de capturer tous les bricolages et désordres de cet espace rafistolé. Le poulailler ne paie pas de mine, les poules s’y trouvent bien. Journal d’images © Ch. Deltenre

Chambre d’hôtel

Fenêtre de ma chambre dans un hôtel à Boulogne-sur-Mer. Que dit-elle ? Le Nord et ses briques rouges, la pandémie et son masque dans mon sac à main, la soif et la bouteille d’eau en plastique. Quoi d’autre ? La

Chambre d’hôtel

Fenêtre de ma chambre dans un hôtel à Boulogne-sur-Mer. Que dit-elle ? Le Nord et ses briques rouges, la pandémie et son masque dans mon sac à main, la soif et la bouteille d’eau en plastique. Quoi d’autre ? La

Les ombres du musée

Dans le musée désert de Boulogne-sur-Mer, une sculpture désespérée dans sa vitrine Journal d’images, Ch. Deltenre

Les ombres du musée

Dans le musée désert de Boulogne-sur-Mer, une sculpture désespérée dans sa vitrine Journal d’images, Ch. Deltenre

Les petits cailloux de Marc Chagall

Les petits cailloux et galets sur la tombe de Marc Chagall à Saint-Paul de Vence, émotion des petits rituels de mémoire. Journal d’images, Ch. Deltenre

Les petits cailloux de Marc Chagall

Les petits cailloux et galets sur la tombe de Marc Chagall à Saint-Paul de Vence, émotion des petits rituels de mémoire. Journal d’images, Ch. Deltenre

Fenêtre

Vue sur la colline de Saint-Paul de Vence ce matin depuis la fenêtre de ma chambre. La fenêtre est très haute. Le ciel entre dans la chambre, et la perpective d’une longue promenade. Journal d’images, Ch. Deltenre

Fenêtre

Vue sur la colline de Saint-Paul de Vence ce matin depuis la fenêtre de ma chambre. La fenêtre est très haute. Le ciel entre dans la chambre, et la perpective d’une longue promenade. Journal d’images, Ch. Deltenre

Médaillons funéraires

Médaillons funéraires photographiés au cimetière de Saint-Paul de Vence. Présence des morts, supports imaginaires de leur vie. Journal d’images, Ch. Deltenre

Médaillons funéraires

Médaillons funéraires photographiés au cimetière de Saint-Paul de Vence. Présence des morts, supports imaginaires de leur vie. Journal d’images, Ch. Deltenre

L’oreiller brodé

Photographié dans la maison de Jean Prouvé à la Fondation d’art contemporain CAB, cet oreiller brodé aux initiales de la fondation, humble chose que personne ne verra comme une oeuvre. Et pourtant, la délicatesse de la broderie, la blancheur du

L’oreiller brodé

Photographié dans la maison de Jean Prouvé à la Fondation d’art contemporain CAB, cet oreiller brodé aux initiales de la fondation, humble chose que personne ne verra comme une oeuvre. Et pourtant, la délicatesse de la broderie, la blancheur du

En noir et blanc – Arbres et soleil (archive 1978)

 © Chantal Deltenre (tirage argentique numérisé en 2021)

En noir et blanc – Arbres et soleil (archive 1978)

 © Chantal Deltenre (tirage argentique numérisé en 2021)

En noir et blanc – écorce (archive 1978)

© Chantal Deltenre (tirage argentique numérisé en 2021)

En noir et blanc – écorce (archive 1978)

© Chantal Deltenre (tirage argentique numérisé en 2021)

En noir et blanc – Image troublante, lieu inconnu (archive 1978)

© Chantal Deltenre (tirage argentique numérisé en 2021)

En noir et blanc – Image troublante, lieu inconnu (archive 1978)

© Chantal Deltenre (tirage argentique numérisé en 2021)

L’encrier ancien

Un encrier du 18ème siècle au Musée Carnavalet. Dessus, une devise qui rappelle l’article 11 de la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 sur la libre communication des pensées et des opinions : « Vivre libre ou

L’encrier ancien

Un encrier du 18ème siècle au Musée Carnavalet. Dessus, une devise qui rappelle l’article 11 de la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 sur la libre communication des pensées et des opinions : « Vivre libre ou

Sourire intact

La légende dit : « Tête de jeune fille coiffée d’un chapeau orné de cabochons ». Triste cartel quand on rencontre le sourire éternel de ce visage ravagé… Journal d’images, Musée Carnavalet, Paris, © Ch. Deltenre

Sourire intact

La légende dit : « Tête de jeune fille coiffée d’un chapeau orné de cabochons ». Triste cartel quand on rencontre le sourire éternel de ce visage ravagé… Journal d’images, Musée Carnavalet, Paris, © Ch. Deltenre

Immobile à la fenêtre

Fragment d’un tableau d’Isabelle Pinson, une des rares artistes peintres du 18ème siècle. Magie d’un personnage peint qui regarde par la fenêtre : le double regard. Je découvre d’abord le tableau, point de vue de l’artiste, et dans un second

Immobile à la fenêtre

Fragment d’un tableau d’Isabelle Pinson, une des rares artistes peintres du 18ème siècle. Magie d’un personnage peint qui regarde par la fenêtre : le double regard. Je découvre d’abord le tableau, point de vue de l’artiste, et dans un second

Devant le grand MurMur de la rue de Turenne

Sur la fresque qui vient d’apparaître rue de Turenne, un jeune garçon au visage calme suit du regard les passants. Le couple qui passe devant lui, ne le voit pas. La photo saisit les regards parallèles entre les images et

Devant le grand MurMur de la rue de Turenne

Sur la fresque qui vient d’apparaître rue de Turenne, un jeune garçon au visage calme suit du regard les passants. Le couple qui passe devant lui, ne le voit pas. La photo saisit les regards parallèles entre les images et

Dans la nacelle du rêve

Fenêtre sur le ciel dans la chambre d’hôtel. Crépuscule orange. Je m’endors, bercée en rêve par la grande roue. Hôtel E., Boulogne-sur-Mer, Juin 2021, Journal d’images, Ch. Deltenre

Dans la nacelle du rêve

Fenêtre sur le ciel dans la chambre d’hôtel. Crépuscule orange. Je m’endors, bercée en rêve par la grande roue. Hôtel E., Boulogne-sur-Mer, Juin 2021, Journal d’images, Ch. Deltenre

Aux fenêtres du musée, fondation Pinault à Paris

Les fenêtres des musées complètent l’accrochage des oeuvres. Tableaux à part entière, changeants et inamovibles. Fondation Pinault, Bourse du Commerce, Paris, Juin 2021 Ch. Deltenre

Aux fenêtres du musée, fondation Pinault à Paris

Les fenêtres des musées complètent l’accrochage des oeuvres. Tableaux à part entière, changeants et inamovibles. Fondation Pinault, Bourse du Commerce, Paris, Juin 2021 Ch. Deltenre

Chemin des haies et du nuage

Coins de ciel dans les trous de la haie Un nuage cherche son nid. Journal d’images, Bocage normand, Juin 2021, Chantal Deltenre

Chemin des haies et du nuage

Coins de ciel dans les trous de la haie Un nuage cherche son nid. Journal d’images, Bocage normand, Juin 2021, Chantal Deltenre

Rien qu’une image

« Aujourd’hui je n’ai pas eu d’idée, rien qu’une image » disait René Magritte Journal d’images, Place de la Concorde, 2021, Ch. Deltenre

Rien qu’une image

« Aujourd’hui je n’ai pas eu d’idée, rien qu’une image » disait René Magritte Journal d’images, Place de la Concorde, 2021, Ch. Deltenre

En suivant le MurMur Etre à toi

Journal d’images, Paris, avril 2021, Ch. Deltenre

En suivant le MurMur Etre à toi

Journal d’images, Paris, avril 2021, Ch. Deltenre

Autour du prunus blanc au Jardin des Plantes

Le prunus blanc du Jardin des Plantes, star végétale, est en fleurs. Ses admirateurs se pressent tout autour, appareils photos à la main. Cadrages ajustés, selfies mémoriels. Chacun tombe le masque quelques instants, le temps du portrait et de humer

Autour du prunus blanc au Jardin des Plantes

Le prunus blanc du Jardin des Plantes, star végétale, est en fleurs. Ses admirateurs se pressent tout autour, appareils photos à la main. Cadrages ajustés, selfies mémoriels. Chacun tombe le masque quelques instants, le temps du portrait et de humer