Végétales

Certains paysages déclenchent l’émerveillement. Ainsi ce champ de coquelicots au détour d’une petite route en Champagne. Quand il est apparu, nous nous sommes tous exclamés dans la voiture : « Oh des coquelicots ! » Il y avait des années que nous

Végétales

Certains paysages déclenchent l’émerveillement. Ainsi ce champ de coquelicots au détour d’une petite route en Champagne. Quand il est apparu, nous nous sommes tous exclamés dans la voiture : « Oh des coquelicots ! » Il y avait des années que nous

Fenêtres

Toujours attentive aux paysages inscrits dans les fenêtres, j’ai trouvé en marchant dans Berlin une fenêtre factice,simple cadre de bois posé sur la rambarde d’un pont, donnant sur des lignes de chemin de fer.  Ce qui a surtout retenu mon

Fenêtres

Toujours attentive aux paysages inscrits dans les fenêtres, j’ai trouvé en marchant dans Berlin une fenêtre factice,simple cadre de bois posé sur la rambarde d’un pont, donnant sur des lignes de chemin de fer.  Ce qui a surtout retenu mon

Humbles choses

Deux chaises longues sur la plage déserte d’Ostende. Le vent souffle, la toile se tend. Deux êtres invisibles enceints de leur absence. 35/Série : images de choses banales, Ostende, Belgique

Humbles choses

Deux chaises longues sur la plage déserte d’Ostende. Le vent souffle, la toile se tend. Deux êtres invisibles enceints de leur absence. 35/Série : images de choses banales, Ostende, Belgique

Surréelles

Des briques de plâtre amoncelées, couvertes de fructose et lactose, protégées derrière une vitrine. L’artiste Julien Charrière, qui explore les liens avec le vivant, a appelé cette oeuvre : « Somehow, they never stop what they always did ». Je suis frappée

Surréelles

Des briques de plâtre amoncelées, couvertes de fructose et lactose, protégées derrière une vitrine. L’artiste Julien Charrière, qui explore les liens avec le vivant, a appelé cette oeuvre : « Somehow, they never stop what they always did ». Je suis frappée

Rituelles

La scène vide et la salle déserte du théâtre de l’Atelier après la dernière représentation de « Premier amour » de Samuel Beckett, interprété par Sami Frey, Février 2019 1/ Série : images rituelles

Rituelles

La scène vide et la salle déserte du théâtre de l’Atelier après la dernière représentation de « Premier amour » de Samuel Beckett, interprété par Sami Frey, Février 2019 1/ Série : images rituelles

Partagées

Le 16 février 2019 dans l’après-midi, le temps est clair, la lumière d’une infinie douceur. A droite de Notre-Dame, une jeune femme a posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempe toutes les deux ou trois minutes un fil

Partagées

Le 16 février 2019 dans l’après-midi, le temps est clair, la lumière d’une infinie douceur. A droite de Notre-Dame, une jeune femme a posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempe toutes les deux ou trois minutes un fil

Mémorielles

Ruines de lieux anciens, éparpillées sur le sentier, offrandes minuscules après destruction. Fragments de briques ou carrelages, tessons de verre ou de faïence, il leur reste parfois quelques traces de peinture, de papier peint, d’usure… Toujours s’arrêter, recomposer l’interminable puzzle

Mémorielles

Ruines de lieux anciens, éparpillées sur le sentier, offrandes minuscules après destruction. Fragments de briques ou carrelages, tessons de verre ou de faïence, il leur reste parfois quelques traces de peinture, de papier peint, d’usure… Toujours s’arrêter, recomposer l’interminable puzzle

Rituelles

  Sculpté dans un métal brillant, l’ange de la cathédrale vole, les ailes ouvertes, cheveux au vent, un voile pudique accroché à ses hanches. Il tient dans les mains, droit devant lui, une corde. D’où vient-elle ? On ne sait

Rituelles

  Sculpté dans un métal brillant, l’ange de la cathédrale vole, les ailes ouvertes, cheveux au vent, un voile pudique accroché à ses hanches. Il tient dans les mains, droit devant lui, une corde. D’où vient-elle ? On ne sait

Aquatiques

  Série : images aquatiques  Fleuves et rivières. D’où me vient le goût de ces eaux-là ? Est-ce de porter le nom d’une rivière ? Deltenre, de La Dendre… Rivière qui traverse ma ville natale, coule dans mon pays d’origine,

Aquatiques

  Série : images aquatiques  Fleuves et rivières. D’où me vient le goût de ces eaux-là ? Est-ce de porter le nom d’une rivière ? Deltenre, de La Dendre… Rivière qui traverse ma ville natale, coule dans mon pays d’origine,

Mémorielles

Série : Images mémorielles … Marcher, se souvenir. Intérieurs préservés, recomposés, minuscules écomusées de la Ruelle d’Or au bas du château de Prague. Ici, à la fin du siècle dernier, des êtres vivaient sobrement, les serviteurs du château puis quelques

Mémorielles

Série : Images mémorielles … Marcher, se souvenir. Intérieurs préservés, recomposés, minuscules écomusées de la Ruelle d’Or au bas du château de Prague. Ici, à la fin du siècle dernier, des êtres vivaient sobrement, les serviteurs du château puis quelques

Surréelles

Série : Images surréelles Marcher, s’étonner. Dans une rue de Prague, la silhouette d’un homme est suspendue à un fil attaché de part et d’autre d’une rue. L’homme s’accroche d’une main à son parapluie ouvert qui le maintient en équilibre

Surréelles

Série : Images surréelles Marcher, s’étonner. Dans une rue de Prague, la silhouette d’un homme est suspendue à un fil attaché de part et d’autre d’une rue. L’homme s’accroche d’une main à son parapluie ouvert qui le maintient en équilibre

Lumineuses

Marcher, éclairer le chemin parcouru. Dans la nuit de Prague, le château illuminé m’apparaît comme l’image d’un conte. Je me souviens de qui j’étais, ici même, au bord de la Vlatva, il y a vingt-cinq ans. Ici même, enceinte de

Lumineuses

Marcher, éclairer le chemin parcouru. Dans la nuit de Prague, le château illuminé m’apparaît comme l’image d’un conte. Je me souviens de qui j’étais, ici même, au bord de la Vlatva, il y a vingt-cinq ans. Ici même, enceinte de

Surréelles

… Marcher, s’étonner. Silhouette d’une femme agrippée à un parapluie ouvert en équilibre précaire sur un fil tendu par-dessus une rue de Prague. Impression de frayeur alors que la silhouette de l’homme, lui-aussi accroché à un fil à quelques rues

Surréelles

… Marcher, s’étonner. Silhouette d’une femme agrippée à un parapluie ouvert en équilibre précaire sur un fil tendu par-dessus une rue de Prague. Impression de frayeur alors que la silhouette de l’homme, lui-aussi accroché à un fil à quelques rues

Images d’images

Série : Images d’images Marcher, garder l’image de cette chambre minuscule où sont posés un lit, une table avec une lampe, un pot rempli de crayons et pinceaux et un cahier. Sur le dossier de la chaise,  une paire de

Images d’images

Série : Images d’images Marcher, garder l’image de cette chambre minuscule où sont posés un lit, une table avec une lampe, un pot rempli de crayons et pinceaux et un cahier. Sur le dossier de la chaise,  une paire de

Images d’images

Série : Images d’images Marcher, s’arrêter devant une image du pays d’origines. Une aquarelle de Léon Spilliaert vers la fin de sa vie, en 1946. L’ouverture entre deux murs épais, peut-être les murs d’une ferme. Ils sont peint en contre-haut,

Images d’images

Série : Images d’images Marcher, s’arrêter devant une image du pays d’origines. Une aquarelle de Léon Spilliaert vers la fin de sa vie, en 1946. L’ouverture entre deux murs épais, peut-être les murs d’une ferme. Ils sont peint en contre-haut,

Humbles choses

Marcher, prêter attention aux humbles choses. Croiser le regard des piquets de clôture en bois autour des prés et des champs. Bien les regarder. Ils ont tous figure humaine, mines de vieux sages. Traces de clous, entailles de barbelés, veines

Humbles choses

Marcher, prêter attention aux humbles choses. Croiser le regard des piquets de clôture en bois autour des prés et des champs. Bien les regarder. Ils ont tous figure humaine, mines de vieux sages. Traces de clous, entailles de barbelés, veines

Points et lignes

Série : Points et lignes Marcher, revoir la ligne que forme le tranchant vertical de la bêche dans la terre du potager. J’ai six ans et j’apprends à bêcher. Mon grand-père m’apprend les gestes et la technique. Il est réticent

Points et lignes

Série : Points et lignes Marcher, revoir la ligne que forme le tranchant vertical de la bêche dans la terre du potager. J’ai six ans et j’apprends à bêcher. Mon grand-père m’apprend les gestes et la technique. Il est réticent

Humbles choses

Livré ce matin pour l’hiver, le tas de bois est maintenant rangé contre le mur du garage. Ne restent qu’une bûche de chêne, coupée net et dont les deux morceaux sont restés miraculeusement côte à côte. Je les soulève ensemble,

Humbles choses

Livré ce matin pour l’hiver, le tas de bois est maintenant rangé contre le mur du garage. Ne restent qu’une bûche de chêne, coupée net et dont les deux morceaux sont restés miraculeusement côte à côte. Je les soulève ensemble,

Aquatiques

Série : Images aquatiques Marcher, se souvenir de la beauté graphique des vastes filets de pêche à Cochin, Kerala. Marcher, se souvenir de la mer des Laquedives, si tranquille, et des canaux dans les backwaters.  Marcher, revenir s’asseoir dans le

Aquatiques

Série : Images aquatiques Marcher, se souvenir de la beauté graphique des vastes filets de pêche à Cochin, Kerala. Marcher, se souvenir de la mer des Laquedives, si tranquille, et des canaux dans les backwaters.  Marcher, revenir s’asseoir dans le

Réparées

Série : Images de choses réparées Points de suture dans le béton, le sol des villes craque sous l’histoire muette des pas. 13/ Entrée de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton » de l’artiste Kader Attia, Mac Val, Evry, été

Réparées

Série : Images de choses réparées Points de suture dans le béton, le sol des villes craque sous l’histoire muette des pas. 13/ Entrée de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton » de l’artiste Kader Attia, Mac Val, Evry, été

Réfléchies

Série : Images d’ombres et reflets Marcher, saisir les reflets. Par la fenêtre du restaurant, on voyait que la marée descendait. La plage, jusque là déserte, était soudain envahie par une nuée de pêcheurs à pied. Je me suis levée

Réfléchies

Série : Images d’ombres et reflets Marcher, saisir les reflets. Par la fenêtre du restaurant, on voyait que la marée descendait. La plage, jusque là déserte, était soudain envahie par une nuée de pêcheurs à pied. Je me suis levée

Lignes et points

… Il m’arrive de croire qu’une ligne d’horizon n’est pas là par hasard, qu’elle est voulue, et même volontaire, et qu’en cet instant, elle m’écrit. 19/Photo de la  Mer du Nord en noir et blanc, été / Journal 2018  

Lignes et points

… Il m’arrive de croire qu’une ligne d’horizon n’est pas là par hasard, qu’elle est voulue, et même volontaire, et qu’en cet instant, elle m’écrit. 19/Photo de la  Mer du Nord en noir et blanc, été / Journal 2018  

Espaces et lieux

Le 26 décembre 2017, le blog Calédosphère annonçait qu’un surveillant du Camp Est, le centre de détention de Nouméa, avait été séquestré, battu et laissé pour mort par trois détenus du quartier disciplinaire. L’alerte vite donnée par sa collègue l’avait

Espaces et lieux

Le 26 décembre 2017, le blog Calédosphère annonçait qu’un surveillant du Camp Est, le centre de détention de Nouméa, avait été séquestré, battu et laissé pour mort par trois détenus du quartier disciplinaire. L’alerte vite donnée par sa collègue l’avait

Végétales

Série : Végétales   Marcher, saisir l’empreinte des arbres. Et si l’éternité de Rome, c’était ses pins parasols ? Leur grâce de colonnes antiques avec ce petit plus du feuillage animé… Les pins traversent les âges dans l’indifférence archéologique. Et pourtant, tout ce  qu’ils

Végétales

Série : Végétales   Marcher, saisir l’empreinte des arbres. Et si l’éternité de Rome, c’était ses pins parasols ? Leur grâce de colonnes antiques avec ce petit plus du feuillage animé… Les pins traversent les âges dans l’indifférence archéologique. Et pourtant, tout ce  qu’ils

Réfléchies

Série : Images d’ombres et reflets C’est ici que nous nous sommes rejoints Au bord d’un lac dans la forêt des Ardennes Le matin-même ou certains depuis la veille Nous avions tous convergé vers ce point En avion par Zaventem,

Réfléchies

Série : Images d’ombres et reflets C’est ici que nous nous sommes rejoints Au bord d’un lac dans la forêt des Ardennes Le matin-même ou certains depuis la veille Nous avions tous convergé vers ce point En avion par Zaventem,

Lignes et points

Série : Images de lignes et points D’où me vient cette attention permanente aux lignes ? C’est peut-être qu’elles sont le point commun entre les actes et les gestes qui composent la part essentielle de mon existence : marcher, écrire,

Lignes et points

Série : Images de lignes et points D’où me vient cette attention permanente aux lignes ? C’est peut-être qu’elles sont le point commun entre les actes et les gestes qui composent la part essentielle de mon existence : marcher, écrire,

Transports

Série : Transports On a emballé le viaduc du métro aérien dans un grand voile. Il doit être réparé entre Jaurès et Barbès Rochechouart. Depuis les fenêtres de la rame, le paysage quotidien de la Gare du Nord, les lignes

Transports

Série : Transports On a emballé le viaduc du métro aérien dans un grand voile. Il doit être réparé entre Jaurès et Barbès Rochechouart. Depuis les fenêtres de la rame, le paysage quotidien de la Gare du Nord, les lignes

Humbles choses

Série : images d’humbles choses … Marcher, s’interroger sur le nom des choses. Concertina. Je l’entendais comme le nom d’un instrument à vent, une sorte de bandonéon. En le disant, j’entendais un accent de tango argentin. Un jour, au centre

Humbles choses

Série : images d’humbles choses … Marcher, s’interroger sur le nom des choses. Concertina. Je l’entendais comme le nom d’un instrument à vent, une sorte de bandonéon. En le disant, j’entendais un accent de tango argentin. Un jour, au centre

Par les fenêtres

La Mer du Nord depuis la fenêtre d’une chambre à l’hôtel Atlantic à Wimereux en lisant l’Ecclésisaste, France Il y a un temps pour chercher et un temps pour perdre, un temps pour garder et un temps pour jeter. Il

Par les fenêtres

La Mer du Nord depuis la fenêtre d’une chambre à l’hôtel Atlantic à Wimereux en lisant l’Ecclésisaste, France Il y a un temps pour chercher et un temps pour perdre, un temps pour garder et un temps pour jeter. Il

Lumineuses

… Je marchais vers la tour tandis que le soleil se couchait lentement à côté d’elle, préparait son nid, une brindille après l’autre, dans le bouquet d’arbres nus ; je marchais vers le soleil tandis qu’il se retirait dans l’oeuf

Lumineuses

… Je marchais vers la tour tandis que le soleil se couchait lentement à côté d’elle, préparait son nid, une brindille après l’autre, dans le bouquet d’arbres nus ; je marchais vers le soleil tandis qu’il se retirait dans l’oeuf

Solitaires

Série : Images de solitudes Série : Nous étions deux à marcher ici. Qu’en reste-t-il dans le paysage ? 28/Couple d’arbres, Normandie, avril / Journal 2018

Solitaires

Série : Images de solitudes Série : Nous étions deux à marcher ici. Qu’en reste-t-il dans le paysage ? 28/Couple d’arbres, Normandie, avril / Journal 2018

Mémorielles

Série : images mémorielles Mon enfant, mon âme, ma préhistoire Nous voici ensemble, main dans la main Devant cet écran noir   Mon enfant, mon âme, ma préhistoire Allume et ne crains rien Là-bas n’est qu’une image, loin, très loin

Mémorielles

Série : images mémorielles Mon enfant, mon âme, ma préhistoire Nous voici ensemble, main dans la main Devant cet écran noir   Mon enfant, mon âme, ma préhistoire Allume et ne crains rien Là-bas n’est qu’une image, loin, très loin

Visages et expressions

Série : Images de visages et expressions C’est un enfant royal, un jeune chevalier. Il porte une couronne. C’est un enfant mort. Il dort éternellement dans son sourire de pierre, tenant tout contre lui, comme pour se protéger, une arme ou

Visages et expressions

Série : Images de visages et expressions C’est un enfant royal, un jeune chevalier. Il porte une couronne. C’est un enfant mort. Il dort éternellement dans son sourire de pierre, tenant tout contre lui, comme pour se protéger, une arme ou

Images d’images 

Sculpture d’un détenu au Centre Pénitentiaire de Nouméa en 2016 illustrée d’un extrait de l’épopée « Les sanglots de l’aigle pêcheur », récit en vers et langue paicî  de la révolte kanak en 1917 (éditions Anacharsis, 2017) Mais tout ailleurs est arraché quand se rassemblent les

Images d’images 

Sculpture d’un détenu au Centre Pénitentiaire de Nouméa en 2016 illustrée d’un extrait de l’épopée « Les sanglots de l’aigle pêcheur », récit en vers et langue paicî  de la révolte kanak en 1917 (éditions Anacharsis, 2017) Mais tout ailleurs est arraché quand se rassemblent les

Espaces et lieux

Près d’une ancienne écluse au bord du canal de Charleroi, un abri abandonné garde quelques traces de vie : une étagère branlante, une patère, des touches de peinture bleue. Est-ce l’éclusier qui venait ici, se mettre à l’abri de la

Espaces et lieux

Près d’une ancienne écluse au bord du canal de Charleroi, un abri abandonné garde quelques traces de vie : une étagère branlante, une patère, des touches de peinture bleue. Est-ce l’éclusier qui venait ici, se mettre à l’abri de la

Partagées

Le bal des Touloulous à Cayenne, Chez Polina, le mercredi 31 janvier 2018, vers 2 heures du matin. « Sur la piste du bal paré-masqué des touloulous, j’étais seule à ne pas porter de masque. Mon visage disparaissait derrière mon appareil

Partagées

Le bal des Touloulous à Cayenne, Chez Polina, le mercredi 31 janvier 2018, vers 2 heures du matin. « Sur la piste du bal paré-masqué des touloulous, j’étais seule à ne pas porter de masque. Mon visage disparaissait derrière mon appareil

Aériennes

Série : Images des ciels, toits, astres… Sur le vol intérieur entre Cayenne et Maripasoula, je recrée en moi l’espace de l’oiseau qui passe d’un monde à l’autre, du ciel à la terre, des nuages bas vers les hautes branches,

Aériennes

Série : Images des ciels, toits, astres… Sur le vol intérieur entre Cayenne et Maripasoula, je recrée en moi l’espace de l’oiseau qui passe d’un monde à l’autre, du ciel à la terre, des nuages bas vers les hautes branches,

Végétales

« On l’appelle l’arbre des voyageurs, dit-elle. Je n’en ai pas vu souvent par ici. D’après la légende, ses feuilles  indiquent toujours la direction d’Ouest en Est. – Un arbre-boussole en quelque sorte – Il n’est pas vraiment fiable, me répond-t-elle. Sa

Végétales

« On l’appelle l’arbre des voyageurs, dit-elle. Je n’en ai pas vu souvent par ici. D’après la légende, ses feuilles  indiquent toujours la direction d’Ouest en Est. – Un arbre-boussole en quelque sorte – Il n’est pas vraiment fiable, me répond-t-elle. Sa

Aériennes

La fusée Ariane s’est élancée dans le ciel noir, étoile filante refusant son destin d’astre mort. Mais nul n’échappe à sa fin programmée : à peine lancée, elle s’est brisée, ne laissant que deux points lumineux à jamais séparés, l’un condamné

Aériennes

La fusée Ariane s’est élancée dans le ciel noir, étoile filante refusant son destin d’astre mort. Mais nul n’échappe à sa fin programmée : à peine lancée, elle s’est brisée, ne laissant que deux points lumineux à jamais séparés, l’un condamné

Surréelles

Marcher, rêver. Ici, dans ce pays autrefois appelé la France Equinoxiale, je redeviens l’enfant émerveillée de butiner le lointain dans ses moindres détails, comme l’abeille fait son miel. Dans la nuit floue, une minuscule paillette de carnaval s’est perdue. Toute

Surréelles

Marcher, rêver. Ici, dans ce pays autrefois appelé la France Equinoxiale, je redeviens l’enfant émerveillée de butiner le lointain dans ses moindres détails, comme l’abeille fait son miel. Dans la nuit floue, une minuscule paillette de carnaval s’est perdue. Toute

Rendez-vous

… Trois rendez-vous pour en parler, dimanche 25 février 2018, Foire du livre de Bruxelles 13h Rencontre « Écrire en marche »  avec Serge Delaive, Stand Label Edition Fédération Wallonie-Bruxelles / 15h Dédicace sur le même stand / 17h Dédicace Stand Espace Livres et création A bientôt ! Chantal

Rendez-vous

… Trois rendez-vous pour en parler, dimanche 25 février 2018, Foire du livre de Bruxelles 13h Rencontre « Écrire en marche »  avec Serge Delaive, Stand Label Edition Fédération Wallonie-Bruxelles / 15h Dédicace sur le même stand / 17h Dédicace Stand Espace Livres et création A bientôt ! Chantal

Livres

Photo de couverture pour  « Ecrire en marchant / Premiers pas » publié chez Maelström, Bruxelles, février 2018. Ce livre est une tentative d’enquête ethnographique pour retrouver les raisons qui me conduisent, à l’âge de vingt ans, à m’en aller marcher et écrire

Livres

Photo de couverture pour  « Ecrire en marchant / Premiers pas » publié chez Maelström, Bruxelles, février 2018. Ce livre est une tentative d’enquête ethnographique pour retrouver les raisons qui me conduisent, à l’âge de vingt ans, à m’en aller marcher et écrire

Points et lignes

Série : Points et lignes Quitter un paysage que l’on a aimé, est-ce vraiment possible ? Je ne crois pas. Une fois qu’on l’a aimé, c’est-à-dire plusieurs fois arpenté, un paysage ne vous quitte pas. Même à des kilomètres et

Points et lignes

Série : Points et lignes Quitter un paysage que l’on a aimé, est-ce vraiment possible ? Je ne crois pas. Une fois qu’on l’a aimé, c’est-à-dire plusieurs fois arpenté, un paysage ne vous quitte pas. Même à des kilomètres et

Végétales

Série : Images végétales Je passerais bien la nuit ici, sous l’arbre au coin de ma rue, Hôtel du Feuillage, sous le dais bleu et ses motifs dorés de feuilles et de branches. Une feuille tombe lentement. Peu importe : si

Végétales

Série : Images végétales Je passerais bien la nuit ici, sous l’arbre au coin de ma rue, Hôtel du Feuillage, sous le dais bleu et ses motifs dorés de feuilles et de branches. Une feuille tombe lentement. Peu importe : si

Végétales

Un arbre à papillons, l’hiver, sur un balcon à Paris. L’arbre est transi. Tiendra-t-il jusqu’à l’arrivée de l’aurore, premier papillon du printemps ? 11/Série : images végétales/Paris 11ème, fin décembre 2017, extrait de journal    

Végétales

Un arbre à papillons, l’hiver, sur un balcon à Paris. L’arbre est transi. Tiendra-t-il jusqu’à l’arrivée de l’aurore, premier papillon du printemps ? 11/Série : images végétales/Paris 11ème, fin décembre 2017, extrait de journal    

Cheminantes

Route de Nouméa à la Province Sud en me souvenant de Rimbaud : « Il faut partir. En avant, route ! Toute route bonne à prendre. Tout chemin vers le soleil, vers plus de lumière, d’aveuglement sourd. Ce n’est sans doute

Cheminantes

Route de Nouméa à la Province Sud en me souvenant de Rimbaud : « Il faut partir. En avant, route ! Toute route bonne à prendre. Tout chemin vers le soleil, vers plus de lumière, d’aveuglement sourd. Ce n’est sans doute

Réfléchies

Série : Images de reflets Reflets au bord de la rivière n’appartiennent à aucune rive. Seul le banc rouge invite au repos, de l’autre côté de l’eau. 9/ Reflets d’arbres et banc rouge au bord d’un cours d’eau, Château de

Réfléchies

Série : Images de reflets Reflets au bord de la rivière n’appartiennent à aucune rive. Seul le banc rouge invite au repos, de l’autre côté de l’eau. 9/ Reflets d’arbres et banc rouge au bord d’un cours d’eau, Château de

Cheminantes

Un sillon dans un champ dans le bocage, Normandie, en lisant les « Confessions » de Jean-Jacques Rousseau : « Je n’ai voyagé à pied que dans mes beaux jours, et toujours avec délices.  Bientôt les devoirs, les affaires, les bagages à porter

Cheminantes

Un sillon dans un champ dans le bocage, Normandie, en lisant les « Confessions » de Jean-Jacques Rousseau : « Je n’ai voyagé à pied que dans mes beaux jours, et toujours avec délices.  Bientôt les devoirs, les affaires, les bagages à porter

Transports

Série : Transports 4/ RER Paris-Cergy L’obscurité n’est jamais totale entre les stations de RER. Lumières indistinctes, étincelles produites par le frottement de la rame contre les rails, reflets des voyageurs serrés les uns contre les autres sur la plateforme.

Transports

Série : Transports 4/ RER Paris-Cergy L’obscurité n’est jamais totale entre les stations de RER. Lumières indistinctes, étincelles produites par le frottement de la rame contre les rails, reflets des voyageurs serrés les uns contre les autres sur la plateforme.