Archives de Catégorie: Au jour le jour

Végétales

Certains paysages déclenchent l’émerveillement. Ainsi ce champ de coquelicots au détour d’une petite route en Champagne. Quand il est apparu, nous nous sommes tous exclamés dans la voiture : « Oh des coquelicots ! » Il y avait des années que nous

Végétales

Certains paysages déclenchent l’émerveillement. Ainsi ce champ de coquelicots au détour d’une petite route en Champagne. Quand il est apparu, nous nous sommes tous exclamés dans la voiture : « Oh des coquelicots ! » Il y avait des années que nous

Fenêtres

Toujours attentive aux paysages inscrits dans les fenêtres, j’ai trouvé en marchant dans Berlin une fenêtre factice,simple cadre de bois posé sur la rambarde d’un pont, donnant sur des lignes de chemin de fer.  Ce qui a surtout retenu mon

Fenêtres

Toujours attentive aux paysages inscrits dans les fenêtres, j’ai trouvé en marchant dans Berlin une fenêtre factice,simple cadre de bois posé sur la rambarde d’un pont, donnant sur des lignes de chemin de fer.  Ce qui a surtout retenu mon

Humbles choses

Deux chaises longues sur la plage déserte d’Ostende. Le vent souffle, la toile se tend. Deux êtres invisibles enceints de leur absence. 35/Série : images de choses banales, Ostende, Belgique

Humbles choses

Deux chaises longues sur la plage déserte d’Ostende. Le vent souffle, la toile se tend. Deux êtres invisibles enceints de leur absence. 35/Série : images de choses banales, Ostende, Belgique

Surréelles

Des briques de plâtre amoncelées, couvertes de fructose et lactose, protégées derrière une vitrine. L’artiste Julien Charrière, qui explore les liens avec le vivant, a appelé cette oeuvre : « Somehow, they never stop what they always did ». Je suis frappée

Surréelles

Des briques de plâtre amoncelées, couvertes de fructose et lactose, protégées derrière une vitrine. L’artiste Julien Charrière, qui explore les liens avec le vivant, a appelé cette oeuvre : « Somehow, they never stop what they always did ». Je suis frappée

Rituelles

La scène vide et la salle déserte du théâtre de l’Atelier après la dernière représentation de « Premier amour » de Samuel Beckett, interprété par Sami Frey, Février 2019 1/ Série : images rituelles

Rituelles

La scène vide et la salle déserte du théâtre de l’Atelier après la dernière représentation de « Premier amour » de Samuel Beckett, interprété par Sami Frey, Février 2019 1/ Série : images rituelles

Partagées

Le 16 février 2019 dans l’après-midi, le temps est clair, la lumière d’une infinie douceur. A droite de Notre-Dame, une jeune femme a posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempe toutes les deux ou trois minutes un fil

Partagées

Le 16 février 2019 dans l’après-midi, le temps est clair, la lumière d’une infinie douceur. A droite de Notre-Dame, une jeune femme a posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempe toutes les deux ou trois minutes un fil

Mémorielles

Ruines de lieux anciens, éparpillées sur le sentier, offrandes minuscules après destruction. Fragments de briques ou carrelages, tessons de verre ou de faïence, il leur reste parfois quelques traces de peinture, de papier peint, d’usure… Toujours s’arrêter, recomposer l’interminable puzzle

Mémorielles

Ruines de lieux anciens, éparpillées sur le sentier, offrandes minuscules après destruction. Fragments de briques ou carrelages, tessons de verre ou de faïence, il leur reste parfois quelques traces de peinture, de papier peint, d’usure… Toujours s’arrêter, recomposer l’interminable puzzle