Ce qui émerveille – Le rouge oublié des coquelicots

Un champ de coquelicots apparu au détour d’une petite route en Champagne. Dans la voiture, chacun s’exclame  : « Oh des coquelicots ! » Il y avait des années que nous n’en avions plus vu autant, à peine deux ou trois au bord des routes, rares rescapés des pesticides.

Le surgissement de ce rouge oublié nous émerveillait. Nous rêvions l’or des épis de blé, le bleu des bleuets pour compléter la palette. Nous aurions dû nous arrêter, faire quelques pas dans ce champ miraculé, mais nous étions pressés.

J’ai pris des photos depuis la fenêtre de la voiture, laissant aux nuages, aux herbes folles du talus et aux pétales des coquelicots qui oscillaient, fragiles, de plus en plus flous dans l’objectif et la mémoire.

 

Journal d’images, juin 2019 – Chantal Deltenre

 

 

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s