Arbres (voix des…)

Dans le parc désert, le silence n’était traversé que par le cri perçant des perruches. J’ai soudain perçu un craquement étouffé. Il provenait de deux arbres noirs et frêles. On eût dit qu’ils voulaient à toute force se rapprocher, mélanger

Arbres (voix des…)

Dans le parc désert, le silence n’était traversé que par le cri perçant des perruches. J’ai soudain perçu un craquement étouffé. Il provenait de deux arbres noirs et frêles. On eût dit qu’ils voulaient à toute force se rapprocher, mélanger

Image d’image (Etes-vous heureux ?)

Revu hier soir le film « Chronique d’un été » réalisé à Paris en 1961 par Jean Rouch, ethnologue  et cinéaste, et le sociologue Edgar Morin. Marceline Loridan – elle-même cinéaste, rescapée d’Auschwitz – arpente en souriant les rues de la ville

Image d’image (Etes-vous heureux ?)

Revu hier soir le film « Chronique d’un été » réalisé à Paris en 1961 par Jean Rouch, ethnologue  et cinéaste, et le sociologue Edgar Morin. Marceline Loridan – elle-même cinéaste, rescapée d’Auschwitz – arpente en souriant les rues de la ville

Images d’images (Le théâtre des apparitions de Roger Ballen)

Le « Théâtre des apparitions » du photographe américain Roger Ballen  s’inspire des silhouettes et visages imaginaires laissés par les prisonniers dans les reflets empoussiérés des fenêtres de centres de détention abandonnés.  Découverte de cette projection fantasmagorique à l’exposition consacrée à Ballen

Images d’images (Le théâtre des apparitions de Roger Ballen)

Le « Théâtre des apparitions » du photographe américain Roger Ballen  s’inspire des silhouettes et visages imaginaires laissés par les prisonniers dans les reflets empoussiérés des fenêtres de centres de détention abandonnés.  Découverte de cette projection fantasmagorique à l’exposition consacrée à Ballen

Fenêtres (des ruines)

Les ruines de l’abbaye cistercienne d’Hambye en Normandie ont la beauté de ces monuments sauvés in extremis du désastre et dont on devine encore aisément la grandeur. Mais la visite de ce patrimoine perdrait tout son sens si, en parallèle,

Fenêtres (des ruines)

Les ruines de l’abbaye cistercienne d’Hambye en Normandie ont la beauté de ces monuments sauvés in extremis du désastre et dont on devine encore aisément la grandeur. Mais la visite de ce patrimoine perdrait tout son sens si, en parallèle,

Signes (damiers blancs dans l’herbe verte)

Les employés de la voirie étaient occupés à rafraîchir les damiers blancs de circulation sur la route de campagne qui mène au « Point de vue » sur le bocage de la Vire. Par erreur, ou peut-être pour rire, ils avaient laissé

Signes (damiers blancs dans l’herbe verte)

Les employés de la voirie étaient occupés à rafraîchir les damiers blancs de circulation sur la route de campagne qui mène au « Point de vue » sur le bocage de la Vire. Par erreur, ou peut-être pour rire, ils avaient laissé

Lumières d’orage

Le ciel a viré bleu sombre, puis noir. Loin de s’éteindre, la lumière irradiait les prés, les arbres et les pierres. Chaque chose brûlait de l’intérieur espérant la délivrance. Il y eut un premier coup de tonnerre, la pluie a

Lumières d’orage

Le ciel a viré bleu sombre, puis noir. Loin de s’éteindre, la lumière irradiait les prés, les arbres et les pierres. Chaque chose brûlait de l’intérieur espérant la délivrance. Il y eut un premier coup de tonnerre, la pluie a

Humbles choses

Quand je suis allée chez elle chercher des oeufs pour la semaine, la fermière a écrit sur chacun, au crayon, la date de ponte. Geste appliqué, délicat pour ne pas casser l’oeuf et garantir sa fraîcheur. Journal d’images, août 2020

Humbles choses

Quand je suis allée chez elle chercher des oeufs pour la semaine, la fermière a écrit sur chacun, au crayon, la date de ponte. Geste appliqué, délicat pour ne pas casser l’oeuf et garantir sa fraîcheur. Journal d’images, août 2020

Paysages (Chemin des Dames)

Le crépuscule pesait sur la plaine tranquille tandis que nous marchions sur le Chemin des Dame. Ni la beauté du ciel ni la sérénité du paysage ne parvenaient pas à taire les souvenirs du champ de bataille. Comme si l’image

Paysages (Chemin des Dames)

Le crépuscule pesait sur la plaine tranquille tandis que nous marchions sur le Chemin des Dame. Ni la beauté du ciel ni la sérénité du paysage ne parvenaient pas à taire les souvenirs du champ de bataille. Comme si l’image

Ombres-portraits, Ombres portées

Dans l’exposition « Soleils noirs » au Louvre-Lens, une toile de l’artiste Emile Friant  peinte en 1891 présente une curieuse ressemblance avec une photographie en noir et blanc. Intitulée « Ombres portées », elle représente un jeune couple éclairé par une forte lumière dirigée

Ombres-portraits, Ombres portées

Dans l’exposition « Soleils noirs » au Louvre-Lens, une toile de l’artiste Emile Friant  peinte en 1891 présente une curieuse ressemblance avec une photographie en noir et blanc. Intitulée « Ombres portées », elle représente un jeune couple éclairé par une forte lumière dirigée

Rivages (Jour de pluie à Granville)

Seule journée à Granville, au bord de la mer. Il pleut, mais quelle lumière ! Journal d’images, août 2020

Rivages (Jour de pluie à Granville)

Seule journée à Granville, au bord de la mer. Il pleut, mais quelle lumière ! Journal d’images, août 2020

Surréel (Vitrail dans un feuillage)

Curieuse similitude entre le reflet d’un vitrail dans un feuillage et le feuillage lui-même qui peut paraître vitrail comme dans certains arbres de l’artiste Piet Mondrian. Journal d’images 2020, Ch. Deltenre  

Surréel (Vitrail dans un feuillage)

Curieuse similitude entre le reflet d’un vitrail dans un feuillage et le feuillage lui-même qui peut paraître vitrail comme dans certains arbres de l’artiste Piet Mondrian. Journal d’images 2020, Ch. Deltenre  

Images d’images (statues emballées)

Les statues au jardin des Tuileries emballées dans du plastique blanc, pareilles à des fantômes prêts à quitter leur piédestal et s’en aller hanter les alentours du Louvre ou les berges de la Seine.  Sous l’emballage, on devine les silhouettes

Images d’images (statues emballées)

Les statues au jardin des Tuileries emballées dans du plastique blanc, pareilles à des fantômes prêts à quitter leur piédestal et s’en aller hanter les alentours du Louvre ou les berges de la Seine.  Sous l’emballage, on devine les silhouettes

Lunes

Collection d’images  en souvenir  des premiers pas de l’astronaute Neil Armstrong sur la lune en 1969, événement le plus marquant de mon enfance. A l’écran de télévision, je cherchais le regard de l’astronaute derrière le casque de son scaphandre. Des

Lunes

Collection d’images  en souvenir  des premiers pas de l’astronaute Neil Armstrong sur la lune en 1969, événement le plus marquant de mon enfance. A l’écran de télévision, je cherchais le regard de l’astronaute derrière le casque de son scaphandre. Des

Ombres (Le Pont des …)

… Les promeneurs du Pont des Arts, vus depuis les bords de Seine, composent un théâtre d’ombres où se jouent toutes sortes de tragédies  : une femme s’arrête, se penche par-dessus la rambarde, regarde le fleuve. Que peut-elle avoir en

Ombres (Le Pont des …)

… Les promeneurs du Pont des Arts, vus depuis les bords de Seine, composent un théâtre d’ombres où se jouent toutes sortes de tragédies  : une femme s’arrête, se penche par-dessus la rambarde, regarde le fleuve. Que peut-elle avoir en

Ombres portées

Il arrive que certaines choses – arbres, réverbères, cheminées – déposent leur ombre sur des surfaces proches qui leur sont étrangères : un arbre sur la façade d’un immeuble, une cheminée contre un mur de briques, un réverbère sur le

Ombres portées

Il arrive que certaines choses – arbres, réverbères, cheminées – déposent leur ombre sur des surfaces proches qui leur sont étrangères : un arbre sur la façade d’un immeuble, une cheminée contre un mur de briques, un réverbère sur le

Rituel (noeuds de voeux)

Accrochés aux grilles autour de la friche du TEP (Terrain d’Ecologie Populaire) de Ménilmontant, ces noeuds de voeux sont récemment apparus. Je les appelle noeuds de voeux parce qu’ils m’évoquent les prières que les croyants, non pas ceux des grandes

Rituel (noeuds de voeux)

Accrochés aux grilles autour de la friche du TEP (Terrain d’Ecologie Populaire) de Ménilmontant, ces noeuds de voeux sont récemment apparus. Je les appelle noeuds de voeux parce qu’ils m’évoquent les prières que les croyants, non pas ceux des grandes

Rituel (dernier bouquet)

Les fleuristes doivent fermer boutique; en ces temps confinés, ils bradent les bouquets. Les fleurs ne sont  des biens de première nécessité. J’ai acheté des  renoncules du Japon. Là-bas, elles sont endémiques. Je me suis dit qu’elles  résisteraient. Une semaine a

Rituel (dernier bouquet)

Les fleuristes doivent fermer boutique; en ces temps confinés, ils bradent les bouquets. Les fleurs ne sont  des biens de première nécessité. J’ai acheté des  renoncules du Japon. Là-bas, elles sont endémiques. Je me suis dit qu’elles  résisteraient. Une semaine a

MurMur (fleurs des pas)

Croisé pendant ma promenade confinée quotidienne ce collage de mots près de l’église Saint Ambroise. Les « fleurs des pas » invitent à goûter pleinement chaque fragment du périmètre autorisé de déambulation. Journal d’images 2020

MurMur (fleurs des pas)

Croisé pendant ma promenade confinée quotidienne ce collage de mots près de l’église Saint Ambroise. Les « fleurs des pas » invitent à goûter pleinement chaque fragment du périmètre autorisé de déambulation. Journal d’images 2020

MurMur (Ministère de nos Intérieurs)

Sur l’attestation de déplacement dérogatoire qui autorise à sortir une heure par jour dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de chez soi, on peut évoquer plusieurs motifs dont celui de la promenade. La promenade, c’est différent de la marche,

MurMur (Ministère de nos Intérieurs)

Sur l’attestation de déplacement dérogatoire qui autorise à sortir une heure par jour dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de chez soi, on peut évoquer plusieurs motifs dont celui de la promenade. La promenade, c’est différent de la marche,