Archives de Catégorie: Villes

Végétales

Série : Végétales   Marcher, saisir l’empreinte des arbres. Et si l’éternité de Rome, c’était ses pins parasols ? Leur grâce de colonnes antiques avec ce petit plus du feuillage animé… Les pins traversent les âges dans l’indifférence archéologique. Et pourtant, tout ce  qu’ils

Végétales

Série : Végétales   Marcher, saisir l’empreinte des arbres. Et si l’éternité de Rome, c’était ses pins parasols ? Leur grâce de colonnes antiques avec ce petit plus du feuillage animé… Les pins traversent les âges dans l’indifférence archéologique. Et pourtant, tout ce  qu’ils

Transports

Série : Transports On a emballé le viaduc du métro aérien dans un grand voile. Il doit être réparé entre Jaurès et Barbès Rochechouart. Depuis les fenêtres de la rame, le paysage quotidien de la Gare du Nord, les lignes

Transports

Série : Transports On a emballé le viaduc du métro aérien dans un grand voile. Il doit être réparé entre Jaurès et Barbès Rochechouart. Depuis les fenêtres de la rame, le paysage quotidien de la Gare du Nord, les lignes

Lumineuses

… Je marchais vers la tour tandis que le soleil se couchait lentement à côté d’elle, préparait son nid, une brindille après l’autre, dans le bouquet d’arbres nus ; je marchais vers le soleil tandis qu’il se retirait dans l’oeuf

Lumineuses

… Je marchais vers la tour tandis que le soleil se couchait lentement à côté d’elle, préparait son nid, une brindille après l’autre, dans le bouquet d’arbres nus ; je marchais vers le soleil tandis qu’il se retirait dans l’oeuf

Signes

Série : Images de signes « J’y crois ». Ces mots au pochoir sur une borne électrique,  rue de la Roquette, hiver 2017. Ces mots et plusieurs silhouettes : un homme qui court, un autre à genoux, une femme qui plonge dans

Signes

Série : Images de signes « J’y crois ». Ces mots au pochoir sur une borne électrique,  rue de la Roquette, hiver 2017. Ces mots et plusieurs silhouettes : un homme qui court, un autre à genoux, une femme qui plonge dans

Partagées

Canicule du mois d’août. Les enfants des cités n’ont pas droit à la mer. Ni même celui de libérer l’eau de la pompe à incendie. Déjà les sirènes de police hurlent. Les enfants se baignent dans les vagues au milieu

Partagées

Canicule du mois d’août. Les enfants des cités n’ont pas droit à la mer. Ni même celui de libérer l’eau de la pompe à incendie. Déjà les sirènes de police hurlent. Les enfants se baignent dans les vagues au milieu

Partagées

Cayenne est ville morte, les 500 frères ont imposé le couvre-feu. Sur  la Place des Amandiers, les Chinois pratiquent le Qi Gong,  les habitués jouent aux boules, les familles rêvent face à l’Atlantique. Ce soir pourtant le doux crépuscule ne

Partagées

Cayenne est ville morte, les 500 frères ont imposé le couvre-feu. Sur  la Place des Amandiers, les Chinois pratiquent le Qi Gong,  les habitués jouent aux boules, les familles rêvent face à l’Atlantique. Ce soir pourtant le doux crépuscule ne

Réfléchies

Série : Images de reflets Reflets dans une fenêtre sur rue, poussières et signes incompréhensibles, réverbères et lumières d’un autre monde, et dedans, menaçante, la gueule ouverte d’un monstre… Non, le mur latéral d’une église. 38/Reflets dans une fenêtre près

Réfléchies

Série : Images de reflets Reflets dans une fenêtre sur rue, poussières et signes incompréhensibles, réverbères et lumières d’un autre monde, et dedans, menaçante, la gueule ouverte d’un monstre… Non, le mur latéral d’une église. 38/Reflets dans une fenêtre près