Archives de Catégorie: Promenades

Légères – Les bulles sur le parvis de Notre-Dame

Sur le parvis de Notre-Dame,  une jeune femme a posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempe toutes les deux ou trois minutes un fil relié par deux bâtons. Elle souffle sur le fil et aussitôt des dizaines de

Légères – Les bulles sur le parvis de Notre-Dame

Sur le parvis de Notre-Dame,  une jeune femme a posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempe toutes les deux ou trois minutes un fil relié par deux bâtons. Elle souffle sur le fil et aussitôt des dizaines de

Points et lignes – Ligne-vague à Ostende

  C’était à Ostende dans les années 1980. Je marchais à la lisière des vagues. Elles effaçaient au fur et à mesure la trace de mes pas que le sable tentait de retenir en vain. J’essayais de suivre la ligne

Points et lignes – Ligne-vague à Ostende

  C’était à Ostende dans les années 1980. Je marchais à la lisière des vagues. Elles effaçaient au fur et à mesure la trace de mes pas que le sable tentait de retenir en vain. J’essayais de suivre la ligne

Points et lignes – Pylônes électriques dans un paysage hivernal

Quitter un paysage que l’on a aimé, est-ce vraiment possible ? Je ne crois pas. Une fois qu’on l’a aimé, c’est-à-dire plusieurs fois arpenté, un paysage ne vous quitte pas. Même à des kilomètres et des années de distance, il

Points et lignes – Pylônes électriques dans un paysage hivernal

Quitter un paysage que l’on a aimé, est-ce vraiment possible ? Je ne crois pas. Une fois qu’on l’a aimé, c’est-à-dire plusieurs fois arpenté, un paysage ne vous quitte pas. Même à des kilomètres et des années de distance, il

En marche – méthode de réenchantement

« La marche est une méthode tranquille de ré-enchantement de la durée et de l’espace. Elle est un dessaisissement provisoire par l’atteinte d’un gisement intérieur qui tient seulement dans le frisson de l’instant. Elle implique un état d’esprit, une humilité heureuse

En marche – méthode de réenchantement

« La marche est une méthode tranquille de ré-enchantement de la durée et de l’espace. Elle est un dessaisissement provisoire par l’atteinte d’un gisement intérieur qui tient seulement dans le frisson de l’instant. Elle implique un état d’esprit, une humilité heureuse

Vues – sur les oiseaux de la baie de Somme

… D’étroites lucarnes donnaient sur des paysages minimaux, bras de mer et roseaux. Pas un oiseau ne venait animer la Baie de Somme qui n’avait jamais si bien porté  son nom : elle se reposait encore d’un hiver très long.

Vues – sur les oiseaux de la baie de Somme

… D’étroites lucarnes donnaient sur des paysages minimaux, bras de mer et roseaux. Pas un oiseau ne venait animer la Baie de Somme qui n’avait jamais si bien porté  son nom : elle se reposait encore d’un hiver très long.

Enfantine – Jeune fille au ballon

Un ballon s’était perdu dans les dunes, son fil accroché dans les chardons bleus. Ma fille se penche, le libère, tient le fil du ballon qui volète devant elle. Ils s’en vont ainsi tous les deux jusqu’au bord de la

Enfantine – Jeune fille au ballon

Un ballon s’était perdu dans les dunes, son fil accroché dans les chardons bleus. Ma fille se penche, le libère, tient le fil du ballon qui volète devant elle. Ils s’en vont ainsi tous les deux jusqu’au bord de la

Points et lignes – Lierre grimpant

Lierre grimpant, Au détour d’une rue, Dessin parfait d’un coeur offert, Aux passantes et passants. Journal d’images – Chantal Deltenre

Points et lignes – Lierre grimpant

Lierre grimpant, Au détour d’une rue, Dessin parfait d’un coeur offert, Aux passantes et passants. Journal d’images – Chantal Deltenre