Archives de Catégorie: Promenades

Série En chemin (confiné) – Compter les pensées

… Chaque promenade commence par le Boulevard de Ménilmontant , le long du mur d’enceinte du Père Lachaise. L’après-midi, ce côté-là du boulevard est plus ensoleillé que l’autre et le trottoir est plus large, on peut facilement se croiser en

Série En chemin (confiné) – Compter les pensées

… Chaque promenade commence par le Boulevard de Ménilmontant , le long du mur d’enceinte du Père Lachaise. L’après-midi, ce côté-là du boulevard est plus ensoleillé que l’autre et le trottoir est plus large, on peut facilement se croiser en

Série MurMurs – Visages

A force d’arpenter tous les jours le même périmètre depuis le début de la pandémie, certaines images m’apparaissent différemment. Ainsi l’affiche de ce visage sombre – androgyne, deux trous noirs à la place des yeux, une capuche sur la tête

Série MurMurs – Visages

A force d’arpenter tous les jours le même périmètre depuis le début de la pandémie, certaines images m’apparaissent différemment. Ainsi l’affiche de ce visage sombre – androgyne, deux trous noirs à la place des yeux, une capuche sur la tête

Série MurMurs – Messages

… Avenue de la République, il y avait une curieuse rencontre de collages entre un zéro emprunté à la campagne contre les féminicides et une affiche du magazine Lui dont la couverture, masquée par le zéro figurait une femme-cliché. Certains

Série MurMurs – Messages

… Avenue de la République, il y avait une curieuse rencontre de collages entre un zéro emprunté à la campagne contre les féminicides et une affiche du magazine Lui dont la couverture, masquée par le zéro figurait une femme-cliché. Certains

Série Fenêtres – Diverses

Frontières ouvertes entre le dedans et le dehors, lieux de passage de l’intérieur vers l’extérieur, les fenêtres forment des tableaux en soi que l’on oublie trop souvent de regarder. Dans les églises, les châteaux ou musées, je m’y arrête chaque

Série Fenêtres – Diverses

Frontières ouvertes entre le dedans et le dehors, lieux de passage de l’intérieur vers l’extérieur, les fenêtres forment des tableaux en soi que l’on oublie trop souvent de regarder. Dans les églises, les châteaux ou musées, je m’y arrête chaque

Série Ensemble – Bulles de Notre-Dame

Le temps était clair et la lumière d’une infinie douceur. Près de la cathédrale Notre-Dame, une jeune femme avait posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempait toutes les deux ou trois minutes un fil relié par deux bâtons.

Série Ensemble – Bulles de Notre-Dame

Le temps était clair et la lumière d’une infinie douceur. Près de la cathédrale Notre-Dame, une jeune femme avait posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempait toutes les deux ou trois minutes un fil relié par deux bâtons.

Série Cartes postales

Le château de Prague n’est jamais aussi beau que la nuit. Il semble émerger d’un conte de fées. Je me souviens que je marchais ici même, il y a vingt ans-cinq ans, enceinte de toi, ma fille, qui marche maintenant

Série Cartes postales

Le château de Prague n’est jamais aussi beau que la nuit. Il semble émerger d’un conte de fées. Je me souviens que je marchais ici même, il y a vingt ans-cinq ans, enceinte de toi, ma fille, qui marche maintenant

Série Points et lignes – Filets

La beauté graphique des vastes filets de pêche à Cochin au Kerala m’est revenue ce matin en mémoire en apprenant qu’un cyclone avait ravagé les backwaters. Que reste-t-il de ces filets, de ces canaux et de la fenêtre face à

Série Points et lignes – Filets

La beauté graphique des vastes filets de pêche à Cochin au Kerala m’est revenue ce matin en mémoire en apprenant qu’un cyclone avait ravagé les backwaters. Que reste-t-il de ces filets, de ces canaux et de la fenêtre face à

Série Points et Lignes – Horizon

… Il m’arrive de croire qu’une ligne d’horizon n’est pas là par hasard, qu’elle est voulue, et même volontaire, et qu’en cet instant, elle m’écrit. Photo de la  Mer du Nord en noir et blanc Journal d’images 2018 – Chantal

Série Points et Lignes – Horizon

… Il m’arrive de croire qu’une ligne d’horizon n’est pas là par hasard, qu’elle est voulue, et même volontaire, et qu’en cet instant, elle m’écrit. Photo de la  Mer du Nord en noir et blanc Journal d’images 2018 – Chantal

Série Points et lignes – Ligne-vague

  C’était à Ostende dans les années 1980. Je marchais à la lisière des vagues. Elles effaçaient au fur et à mesure la trace de mes pas que le sable tentait de retenir en vain. J’essayais de suivre la ligne

Série Points et lignes – Ligne-vague

  C’était à Ostende dans les années 1980. Je marchais à la lisière des vagues. Elles effaçaient au fur et à mesure la trace de mes pas que le sable tentait de retenir en vain. J’essayais de suivre la ligne

Série Ombres et Reflets – Près de l’écluse

Canal de Charleroi, écluse Près d’une ancienne écluse au bord du canal de Charleroi, un abri abandonné garde quelques traces de vie : une étagère branlante, une patère, des touches de peinture bleue. Le lierre envahit les murs et les

Série Ombres et Reflets – Près de l’écluse

Canal de Charleroi, écluse Près d’une ancienne écluse au bord du canal de Charleroi, un abri abandonné garde quelques traces de vie : une étagère branlante, une patère, des touches de peinture bleue. Le lierre envahit les murs et les

Série Points et lignes – Poteaux électriques

Quitter un paysage que l’on a aimé, est-ce vraiment possible ? Je ne crois pas. Une fois qu’on l’a aimé, c’est-à-dire plusieurs fois arpenté, un paysage ne vous quitte pas. Même à des kilomètres et des années de distance, il

Série Points et lignes – Poteaux électriques

Quitter un paysage que l’on a aimé, est-ce vraiment possible ? Je ne crois pas. Une fois qu’on l’a aimé, c’est-à-dire plusieurs fois arpenté, un paysage ne vous quitte pas. Même à des kilomètres et des années de distance, il

Série En chemin – Marche, méthode de réenchantement

« La marche est une méthode tranquille de ré-enchantement de la durée et de l’espace. Elle est un dessaisissement provisoire par l’atteinte d’un gisement intérieur qui tient seulement dans le frisson de l’instant. Elle implique un état d’esprit, une humilité heureuse

Série En chemin – Marche, méthode de réenchantement

« La marche est une méthode tranquille de ré-enchantement de la durée et de l’espace. Elle est un dessaisissement provisoire par l’atteinte d’un gisement intérieur qui tient seulement dans le frisson de l’instant. Elle implique un état d’esprit, une humilité heureuse

Série En chemin – L’escalier du château

… L’escalier du château d’Ecouen m’attirait vers le bas. Les marches surgissaient, se rétractaient comme les touches d’un piano mécanique. Les murs de la cage s’éloignaient l’un de l’autre et soudain revenaient, prêts à m’écraser. Vertigo, vertigo !  Et dans

Série En chemin – L’escalier du château

… L’escalier du château d’Ecouen m’attirait vers le bas. Les marches surgissaient, se rétractaient comme les touches d’un piano mécanique. Les murs de la cage s’éloignaient l’un de l’autre et soudain revenaient, prêts à m’écraser. Vertigo, vertigo !  Et dans

Série Rivages – Un père et son enfant

Marée basse, soleil couchant Le monde est près de disparaître Sur la plage, un père et son enfant Bâtissent sur du sable Plage de Grandcamp Maisy Journal d’images    

Série Rivages – Un père et son enfant

Marée basse, soleil couchant Le monde est près de disparaître Sur la plage, un père et son enfant Bâtissent sur du sable Plage de Grandcamp Maisy Journal d’images    

Série Rivages – Place des Amandiers

Cayenne est ville morte, les 500 frères ont imposé le couvre-feu. Sur  la Place des Amandiers, les Chinois pratiquent le Qi Gong,  les habitués jouent aux boules, les familles rêvent face à l’Atlantique. Mais la douceur du crépuscule ne fait

Série Rivages – Place des Amandiers

Cayenne est ville morte, les 500 frères ont imposé le couvre-feu. Sur  la Place des Amandiers, les Chinois pratiquent le Qi Gong,  les habitués jouent aux boules, les familles rêvent face à l’Atlantique. Mais la douceur du crépuscule ne fait

Série MurMurs-Messages – Curieux mélange

Les murs de la rue Andrea del Sarto présentaient un curieux mélange :  une Annonciation de la Renaissance, des graffiti colorés où il était question d’aimer, de nombreux messages et un vaste coeur peint en rose à côté d’un visage

Série MurMurs-Messages – Curieux mélange

Les murs de la rue Andrea del Sarto présentaient un curieux mélange :  une Annonciation de la Renaissance, des graffiti colorés où il était question d’aimer, de nombreux messages et un vaste coeur peint en rose à côté d’un visage

Série Fenêtres – Observatoires à oiseaux

… D’étroites lucarnes donnaient sur des paysages minimaux, bras de mer et roseaux. Pas un oiseau ne venait animer la Baie de Somme qui n’avait jamais si bien porté  son nom : elle se reposait encore d’un hiver très long.

Série Fenêtres – Observatoires à oiseaux

… D’étroites lucarnes donnaient sur des paysages minimaux, bras de mer et roseaux. Pas un oiseau ne venait animer la Baie de Somme qui n’avait jamais si bien porté  son nom : elle se reposait encore d’un hiver très long.

Série Lumières – Noël à Paris

C’est la veille de Noël. Rue Beaubourg, les lumières du crépuscule dessinaient les guirlandes d’un sapin irréel. Journal d’images 2015 – Chantal Deltenre

Série Lumières – Noël à Paris

C’est la veille de Noël. Rue Beaubourg, les lumières du crépuscule dessinaient les guirlandes d’un sapin irréel. Journal d’images 2015 – Chantal Deltenre

Série Rivages – Taïga

Dans la Baie de Somme, la plage avant la nuit a des allures de banquise, vaste corps parsemé de  touffes de Taïga. Journal d’images 2016

Série Rivages – Taïga

Dans la Baie de Somme, la plage avant la nuit a des allures de banquise, vaste corps parsemé de  touffes de Taïga. Journal d’images 2016