Archives de Catégorie: Promenades

Reflet. Paris 11, Printemps 2017

De grandes lettres incompréhensibles, des lampes éteintes, une lumière d’un autre monde, comme venant de très loin, et dedans, la gueule ouverte d’un monstre. Je ne me souviens plus exactement où j’ai pris cette photo. C’était du côté de l’église

Reflet. Paris 11, Printemps 2017

De grandes lettres incompréhensibles, des lampes éteintes, une lumière d’un autre monde, comme venant de très loin, et dedans, la gueule ouverte d’un monstre. Je ne me souviens plus exactement où j’ai pris cette photo. C’était du côté de l’église

Observatoire sans oiseaux. Baie de Somme, Parc de Marquenterre, 2017

Frappée, lors de notre découverte du Parc de Marquenterre, par la beauté des paysages minimaux qui s’encadrent dans les étroites lucarnes des observatoires à oiseaux. Ce mois de février n’est pas encore propice aux migrations. Aucun vol ne vient animer

Observatoire sans oiseaux. Baie de Somme, Parc de Marquenterre, 2017

Frappée, lors de notre découverte du Parc de Marquenterre, par la beauté des paysages minimaux qui s’encadrent dans les étroites lucarnes des observatoires à oiseaux. Ce mois de février n’est pas encore propice aux migrations. Aucun vol ne vient animer

Coeurs de pétales. Paris, Jardin des Plantes, Juillet 2016

Ce dimanche au Jardin des Plantes, je reste un long moment  au jardin suisse que m’a fait découvrir Henry Bauchau il y aura bientôt vingt ans. D’une fleur dont j’ignore le nom, tombent  des pétales roses en forme de coeurs.

Coeurs de pétales. Paris, Jardin des Plantes, Juillet 2016

Ce dimanche au Jardin des Plantes, je reste un long moment  au jardin suisse que m’a fait découvrir Henry Bauchau il y aura bientôt vingt ans. D’une fleur dont j’ignore le nom, tombent  des pétales roses en forme de coeurs.

Noël. Paris, Rue Beaubourg, 24 décembre 2016

Derniers achats en cette veille de Noël, rue Beaubourg à Paris. Les lumières de la ville s’allument au crépuscule, telles les boules d’un sapin aux branches ramifiées, les rues de la ville. Extrait « Ecrire en marchant à Paris »

Noël. Paris, Rue Beaubourg, 24 décembre 2016

Derniers achats en cette veille de Noël, rue Beaubourg à Paris. Les lumières de la ville s’allument au crépuscule, telles les boules d’un sapin aux branches ramifiées, les rues de la ville. Extrait « Ecrire en marchant à Paris »

Taïga. Baie de Somme. Début 2017

Plage de la Baie de Somme. Un air de banquise dans le crépuscule froid avec ici et là, quelques touffes de Taïga. Extrait journal « Ecrire en marchant »  

Taïga. Baie de Somme. Début 2017

Plage de la Baie de Somme. Un air de banquise dans le crépuscule froid avec ici et là, quelques touffes de Taïga. Extrait journal « Ecrire en marchant »  

Mont Saint Michel. 2013

Premier janvier  2013.  La baie du Mont Saint Michel résonne de son vaste silence tandis que sur son paysage minimal entre ciel et mer, de lointains parcs à huîtres dessinent sur la plage les touches estompées d’un piano enfoui dans

Mont Saint Michel. 2013

Premier janvier  2013.  La baie du Mont Saint Michel résonne de son vaste silence tandis que sur son paysage minimal entre ciel et mer, de lointains parcs à huîtres dessinent sur la plage les touches estompées d’un piano enfoui dans

Paris. Bords de Seine. 2013

Au bas de l’île de la Cité, un couple d’amoureux s’est assis sur un banc de pierre au bord de la Seine. Je les photographie depuis le quai. Ils attendent, très calmes, dans l’ombre portée d’un platane. Sous le banc,  la

Paris. Bords de Seine. 2013

Au bas de l’île de la Cité, un couple d’amoureux s’est assis sur un banc de pierre au bord de la Seine. Je les photographie depuis le quai. Ils attendent, très calmes, dans l’ombre portée d’un platane. Sous le banc,  la