Archives de Catégorie: Les choses

Certains soirs

Certains soirs, le ciel descend ici, dans le feuillage de cet arbre, à l’entrée d’un square près de chez moi.   Il me semble soudain accessible, uniformément bleu et tout en douceur textile, de tulle ou de soie. Les branches

Certains soirs

Certains soirs, le ciel descend ici, dans le feuillage de cet arbre, à l’entrée d’un square près de chez moi.   Il me semble soudain accessible, uniformément bleu et tout en douceur textile, de tulle ou de soie. Les branches

L’arbre à papillons

Seul à l’angle du mur, l’arbre à papillons est transi en cette fin décembre. Combien de mois avant l’Aurore, premier papillon du printemps ? Ecrits en marchant, fin décembre 2017, Paris 11    

L’arbre à papillons

Seul à l’angle du mur, l’arbre à papillons est transi en cette fin décembre. Combien de mois avant l’Aurore, premier papillon du printemps ? Ecrits en marchant, fin décembre 2017, Paris 11    

Ciel d’avalanche

Ciel d’avalanche sur le toit du monument. Un oiseau s’échappe juste à temps. ECM, Mont Saint Michel, Aout 2017  

Ciel d’avalanche

Ciel d’avalanche sur le toit du monument. Un oiseau s’échappe juste à temps. ECM, Mont Saint Michel, Aout 2017  

Nénuphar

Dans le jardin désert du Centre culturel Tjibaou à Nouméa, les brillantes couleurs d’un nénuphar tranchent sur l’eau noire d’un étang. Plongée dans la lecture de « Do Kamo » de Maurice Leenhardt à propos du riche imaginaire Kanak, le nénuphar m’évoque

Nénuphar

Dans le jardin désert du Centre culturel Tjibaou à Nouméa, les brillantes couleurs d’un nénuphar tranchent sur l’eau noire d’un étang. Plongée dans la lecture de « Do Kamo » de Maurice Leenhardt à propos du riche imaginaire Kanak, le nénuphar m’évoque

Oubliée au château

Statue oubliée dans un coin au château d’Ecouen. Belle dame en robe longue, les cheveux égayés d’une guirlande. Déportée ici depuis je ne sais combien de temps, exilée  du musée et du monument. Les statues ont-elles une âme ? Celle-ci

Oubliée au château

Statue oubliée dans un coin au château d’Ecouen. Belle dame en robe longue, les cheveux égayés d’une guirlande. Déportée ici depuis je ne sais combien de temps, exilée  du musée et du monument. Les statues ont-elles une âme ? Celle-ci

Vertige à Ecouen

Vertige subit en haut de l’escalier de château d’Ecouen. Les marches tanguent comme les touches d’un piano submergé. Les murs vacillent.  Je descends pas à pas.  Sueur froide. Hitchcock et son fabuleux Vertigo me rejoignent.  Ces mots dans mon carnet

Vertige à Ecouen

Vertige subit en haut de l’escalier de château d’Ecouen. Les marches tanguent comme les touches d’un piano submergé. Les murs vacillent.  Je descends pas à pas.  Sueur froide. Hitchcock et son fabuleux Vertigo me rejoignent.  Ces mots dans mon carnet