Archives de Catégorie: Les choses

L’heure du martyr. Gouvets,Normandie, Juin 2017

  L’heure du martyr. En fin de promenade au bord de la basse Gouvette, nous nous arrêtons au bourg. La porte de la chapelle qui se ferme automatiquement à dix-huit heures est encore ouverte. Nous y entrons, avec la crainte

L’heure du martyr. Gouvets,Normandie, Juin 2017

  L’heure du martyr. En fin de promenade au bord de la basse Gouvette, nous nous arrêtons au bourg. La porte de la chapelle qui se ferme automatiquement à dix-huit heures est encore ouverte. Nous y entrons, avec la crainte

Coeurs de pétales. Paris, Jardin des Plantes, Juillet 2016

Ce dimanche au Jardin des Plantes, je reste un long moment  au jardin suisse que m’a fait découvrir Henry Bauchau il y aura bientôt vingt ans. D’une fleur dont j’ignore le nom, tombent  des pétales roses en forme de coeurs.

Coeurs de pétales. Paris, Jardin des Plantes, Juillet 2016

Ce dimanche au Jardin des Plantes, je reste un long moment  au jardin suisse que m’a fait découvrir Henry Bauchau il y aura bientôt vingt ans. D’une fleur dont j’ignore le nom, tombent  des pétales roses en forme de coeurs.

Strates. Paris, Boulevard Diderot, 2014

Les affiches dans la ville, et surtout leurs lambeaux, ce qui reste des publicités après qu’elles aient été déchirées, recouvertes de graffitis ou d’autres affiches. Ces strates de couleurs et de signes, rébus aléatoires du présent, me fascinent bien plus

Strates. Paris, Boulevard Diderot, 2014

Les affiches dans la ville, et surtout leurs lambeaux, ce qui reste des publicités après qu’elles aient été déchirées, recouvertes de graffitis ou d’autres affiches. Ces strates de couleurs et de signes, rébus aléatoires du présent, me fascinent bien plus

Feu de jardin. Gouvets, Normandie. 2014

Par un curieux jeu de reflets, les flammes dans la cheminée se sont fait la malle et brûlent dans un bosquet de lys oranges au milieu du jardin où leur feu rayonne,sous la pluie. Extrait de « La maison-poème »

Feu de jardin. Gouvets, Normandie. 2014

Par un curieux jeu de reflets, les flammes dans la cheminée se sont fait la malle et brûlent dans un bosquet de lys oranges au milieu du jardin où leur feu rayonne,sous la pluie. Extrait de « La maison-poème »

Pinces blotties. Gouvets, Normandie, 2013

Pinces à linge, Penchées l’une vers l’autre, A contre-ciel sur le fil tendu, Blotties à l’approche du soir Les draps sont rentrés. Extrait de « La maison-poème »

Pinces blotties. Gouvets, Normandie, 2013

Pinces à linge, Penchées l’une vers l’autre, A contre-ciel sur le fil tendu, Blotties à l’approche du soir Les draps sont rentrés. Extrait de « La maison-poème »

Ballons perdus. Paris, 2014

… Tandis que j’écrivais, face à la fenêtre du rez-de-jardin, deux ballons sont apparus à l’angle du muret du jardin. Deux ballons perdus, égarés d’un anniversaire d’enfant. Le vent les poussait d’un côté et de l’autre. Tantôt ils disparaissaient de

Ballons perdus. Paris, 2014

… Tandis que j’écrivais, face à la fenêtre du rez-de-jardin, deux ballons sont apparus à l’angle du muret du jardin. Deux ballons perdus, égarés d’un anniversaire d’enfant. Le vent les poussait d’un côté et de l’autre. Tantôt ils disparaissaient de

Gouvets. Normandie. 2011

Posée sur la table ronde du jardin, La collecte des pommes à couteaux, Plus précieuses que celle des pommes à cidres, Semble en apesanteur, Comme si les fruits restaient suspendus, A leurs rêves de ciel. Extrait de « La maison-poème »

Vedette / Un commentaire

Gouvets. Normandie. 2011

Posée sur la table ronde du jardin, La collecte des pommes à couteaux, Plus précieuses que celle des pommes à cidres, Semble en apesanteur, Comme si les fruits restaient suspendus, A leurs rêves de ciel. Extrait de « La maison-poème »

Vedette / Un commentaire