Archives de Catégorie: Photos

L’heure du martyr. Gouvets,Normandie, Juin 2017

  L’heure du martyr. En fin de promenade au bord de la basse Gouvette, nous nous arrêtons au bourg. La porte de la chapelle qui se ferme automatiquement à dix-huit heures est encore ouverte. Nous y entrons, avec la crainte

L’heure du martyr. Gouvets,Normandie, Juin 2017

  L’heure du martyr. En fin de promenade au bord de la basse Gouvette, nous nous arrêtons au bourg. La porte de la chapelle qui se ferme automatiquement à dix-huit heures est encore ouverte. Nous y entrons, avec la crainte

Reflet. Paris 11, Printemps 2017

De grandes lettres incompréhensibles, des lampes éteintes, une lumière d’un autre monde, comme venant de très loin, et dedans, la gueule ouverte d’un monstre. Je ne me souviens plus exactement où j’ai pris cette photo. C’était du côté de l’église

Reflet. Paris 11, Printemps 2017

De grandes lettres incompréhensibles, des lampes éteintes, une lumière d’un autre monde, comme venant de très loin, et dedans, la gueule ouverte d’un monstre. Je ne me souviens plus exactement où j’ai pris cette photo. C’était du côté de l’église

Ciel et toits. Gennevilliers, Printemps 2017

Cet après-midi, j’ai rendez-vous à Gennevilliers avec Alain B., un enseignant qui doit m’aider à trouver des personnes arrivées d’Afrique du Nord ou d’Afrique de l’Ouest vers les années 1960 et qui ont transité, après la démolition du bidonville de

Ciel et toits. Gennevilliers, Printemps 2017

Cet après-midi, j’ai rendez-vous à Gennevilliers avec Alain B., un enseignant qui doit m’aider à trouver des personnes arrivées d’Afrique du Nord ou d’Afrique de l’Ouest vers les années 1960 et qui ont transité, après la démolition du bidonville de

Observatoire sans oiseaux. Baie de Somme, Parc de Marquenterre, 2017

Frappée, lors de notre découverte du Parc de Marquenterre, par la beauté des paysages minimaux qui s’encadrent dans les étroites lucarnes des observatoires à oiseaux. Ce mois de février n’est pas encore propice aux migrations. Aucun vol ne vient animer

Observatoire sans oiseaux. Baie de Somme, Parc de Marquenterre, 2017

Frappée, lors de notre découverte du Parc de Marquenterre, par la beauté des paysages minimaux qui s’encadrent dans les étroites lucarnes des observatoires à oiseaux. Ce mois de février n’est pas encore propice aux migrations. Aucun vol ne vient animer

Coeurs de pétales. Paris, Jardin des Plantes, Juillet 2016

Ce dimanche au Jardin des Plantes, je reste un long moment  au jardin suisse que m’a fait découvrir Henry Bauchau il y aura bientôt vingt ans. D’une fleur dont j’ignore le nom, tombent  des pétales roses en forme de coeurs.

Coeurs de pétales. Paris, Jardin des Plantes, Juillet 2016

Ce dimanche au Jardin des Plantes, je reste un long moment  au jardin suisse que m’a fait découvrir Henry Bauchau il y aura bientôt vingt ans. D’une fleur dont j’ignore le nom, tombent  des pétales roses en forme de coeurs.

Noël. Paris, Rue Beaubourg, 24 décembre 2016

Derniers achats en cette veille de Noël, rue Beaubourg à Paris. Les lumières de la ville s’allument au crépuscule, telles les boules d’un sapin aux branches ramifiées, les rues de la ville. Extrait « Ecrire en marchant à Paris »

Noël. Paris, Rue Beaubourg, 24 décembre 2016

Derniers achats en cette veille de Noël, rue Beaubourg à Paris. Les lumières de la ville s’allument au crépuscule, telles les boules d’un sapin aux branches ramifiées, les rues de la ville. Extrait « Ecrire en marchant à Paris »

Taïga. Baie de Somme. Début 2017

Plage de la Baie de Somme. Un air de banquise dans le crépuscule froid avec ici et là, quelques touffes de Taïga. Extrait journal « Ecrire en marchant »  

Taïga. Baie de Somme. Début 2017

Plage de la Baie de Somme. Un air de banquise dans le crépuscule froid avec ici et là, quelques touffes de Taïga. Extrait journal « Ecrire en marchant »