Archives de Catégorie: Journal d’images

Série En chemin – Chaises longues

Deux chaises longues sur la plage d’Ostende. Le vent se lève, la toile se tend. Deux promeneurs invisibles se posent dans leur absence. Les transats sont enceints. Journal d’images – Chantal Deltenre

Série En chemin – Chaises longues

Deux chaises longues sur la plage d’Ostende. Le vent se lève, la toile se tend. Deux promeneurs invisibles se posent dans leur absence. Les transats sont enceints. Journal d’images – Chantal Deltenre

Série Images d’images – Noir et blanc

Briques de plâtre amoncelées, couvertes de fructose et lactose. Dans l’exposition « La fabrique du vivant », à Beaubourg, la composition de Julien Charrière « Somehow, they never stop what they always did » avait la beauté d’un rêve : des pyramides sous la neige. Journal

Série Images d’images – Noir et blanc

Briques de plâtre amoncelées, couvertes de fructose et lactose. Dans l’exposition « La fabrique du vivant », à Beaubourg, la composition de Julien Charrière « Somehow, they never stop what they always did » avait la beauté d’un rêve : des pyramides sous la neige. Journal

Série Rituels – Fin de théâtre (2)

… Ce soir, c’était la dernière représentation de « Premier amour » de Samuel Beckett au théâtre de l’Atelier, et peut-être les adieux de Sami Frey à la scène. La performance de l’acteur était bouleversante de bout en bout. Une fois de

Série Rituels – Fin de théâtre (2)

… Ce soir, c’était la dernière représentation de « Premier amour » de Samuel Beckett au théâtre de l’Atelier, et peut-être les adieux de Sami Frey à la scène. La performance de l’acteur était bouleversante de bout en bout. Une fois de

Série Ensemble – Bulles de Notre-Dame

Le temps était clair et la lumière d’une infinie douceur. Près de la cathédrale Notre-Dame, une jeune femme avait posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempait toutes les deux ou trois minutes un fil relié par deux bâtons.

Série Ensemble – Bulles de Notre-Dame

Le temps était clair et la lumière d’une infinie douceur. Près de la cathédrale Notre-Dame, une jeune femme avait posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempait toutes les deux ou trois minutes un fil relié par deux bâtons.

Série Ruines – Après expulsions

Un des champs de ruines qui m’a le plus serré le coeur se trouvait non loin de Cayenne. Nous y sommes passés avec un collègue qui voulait me parler de l’immigration haïtienne en Guyane. Les autorités avaient fait démolir des

Série Ruines – Après expulsions

Un des champs de ruines qui m’a le plus serré le coeur se trouvait non loin de Cayenne. Nous y sommes passés avec un collègue qui voulait me parler de l’immigration haïtienne en Guyane. Les autorités avaient fait démolir des

Série Rituels – les ailes et le funambule

La chambre minuscule était équipée d’un lit pour personne seule, d’une table où étaient posés une lampe, un pot rempli de crayons et pinceaux, un cahier et d’une chaise à laquelle était accrochée  une paire de grandes ailes en plumes

Série Rituels – les ailes et le funambule

La chambre minuscule était équipée d’un lit pour personne seule, d’une table où étaient posés une lampe, un pot rempli de crayons et pinceaux, un cahier et d’une chaise à laquelle était accrochée  une paire de grandes ailes en plumes

Série Rives et Rivages – Musique du fleuve

Arpenter les berges de la Vltava à Prague, c’est marcher aux accents de la Moldau de Smetana. Aujourd’hui cet air me semble lourd, mais lorsque je l’ai découvert à l’école primaire, j’ai été subjuguée : c’est le premier air de

Série Rives et Rivages – Musique du fleuve

Arpenter les berges de la Vltava à Prague, c’est marcher aux accents de la Moldau de Smetana. Aujourd’hui cet air me semble lourd, mais lorsque je l’ai découvert à l’école primaire, j’ai été subjuguée : c’est le premier air de

Série Intérieurs – Chez Kafka

Dans  la Ruelle d’Or au bas du château de Prague, les intérieurs de maisons minuscules ont été recomposés. C’est là que vivaient les petites mains du château, puis des habitants désargentés de Prague. Parmi eux Franz Kafka qui aurait habité

Série Intérieurs – Chez Kafka

Dans  la Ruelle d’Or au bas du château de Prague, les intérieurs de maisons minuscules ont été recomposés. C’est là que vivaient les petites mains du château, puis des habitants désargentés de Prague. Parmi eux Franz Kafka qui aurait habité

Série Cartes postales

Le château de Prague n’est jamais aussi beau que la nuit. Il semble émerger d’un conte de fées. Je me souviens que je marchais ici même, il y a vingt ans-cinq ans, enceinte de toi, ma fille, qui marche maintenant

Série Cartes postales

Le château de Prague n’est jamais aussi beau que la nuit. Il semble émerger d’un conte de fées. Je me souviens que je marchais ici même, il y a vingt ans-cinq ans, enceinte de toi, ma fille, qui marche maintenant

Série En chemin – Silhouettes dans les rues de Prague

…  Curieuse installation dans deux rues de Prague. D’abord la silhouette d’une femme agrippée des deux mains à un parapluie ouvert en équilibre précaire sur un fil tendu par-dessus la rue. Puis la silhouette d’un homme qui s’accroche lui aussi,

Série En chemin – Silhouettes dans les rues de Prague

…  Curieuse installation dans deux rues de Prague. D’abord la silhouette d’une femme agrippée des deux mains à un parapluie ouvert en équilibre précaire sur un fil tendu par-dessus la rue. Puis la silhouette d’un homme qui s’accroche lui aussi,

Série Images d’images-Peintures de paysages

C’était étrange de croiser au  Musée des Beaux-Arts de Caen, un paysage de mon pays d’origine, la Belgique. Une aquarelle du peintre ostendais Léon Spilliaert vers la fin de sa vie, en 1946. Son nom : « Mur dans un paysage

Série Images d’images-Peintures de paysages

C’était étrange de croiser au  Musée des Beaux-Arts de Caen, un paysage de mon pays d’origine, la Belgique. Une aquarelle du peintre ostendais Léon Spilliaert vers la fin de sa vie, en 1946. Son nom : « Mur dans un paysage

Série Points et lignes – Piquets de clôture (1)

… J’ai commencé une nouvelle collection d’images : celle des  regards que les piquets de clôture adressent aux passants, eux qui restent immobiles et toujours fixés sur un même paysage uniquement sujet aux variations des saisons. Ces piquets en bois

Série Points et lignes – Piquets de clôture (1)

… J’ai commencé une nouvelle collection d’images : celle des  regards que les piquets de clôture adressent aux passants, eux qui restent immobiles et toujours fixés sur un même paysage uniquement sujet aux variations des saisons. Ces piquets en bois

Série Points et lignes – Tranchant

… J’ai réappris à bêcher. En une heure, sous le regard abasourdi de mes enfants, j’ai retourné la terre d’un bon tiers du potager. Je n’imaginais pas avoir conservé ce savoir-faire appris quand j’étais enfant. Mon grand-père m’avait appris les

Série Points et lignes – Tranchant

… J’ai réappris à bêcher. En une heure, sous le regard abasourdi de mes enfants, j’ai retourné la terre d’un bon tiers du potager. Je n’imaginais pas avoir conservé ce savoir-faire appris quand j’étais enfant. Mon grand-père m’avait appris les

Série Intérieurs – Bois coupé

… Le bois pour l’hiver a été livré ce matin, déversé en vrac dans la cour. Toutes les bûches sont  maintenant bien rangées contre le mur du garage. Les deux dernières, coupées net d’un tronçon de chêne, étaient restées miraculeusement

Série Intérieurs – Bois coupé

… Le bois pour l’hiver a été livré ce matin, déversé en vrac dans la cour. Toutes les bûches sont  maintenant bien rangées contre le mur du garage. Les deux dernières, coupées net d’un tronçon de chêne, étaient restées miraculeusement

Série Points et lignes – Filets

La beauté graphique des vastes filets de pêche à Cochin au Kerala m’est revenue ce matin en mémoire en apprenant qu’un cyclone avait ravagé les backwaters. Que reste-t-il de ces filets, de ces canaux et de la fenêtre face à

Série Points et lignes – Filets

La beauté graphique des vastes filets de pêche à Cochin au Kerala m’est revenue ce matin en mémoire en apprenant qu’un cyclone avait ravagé les backwaters. Que reste-t-il de ces filets, de ces canaux et de la fenêtre face à

Série Points et lignes-Béton suturé

A l’entrée de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton » de l’artiste Kader Attia au Mac Val d’Evry, le sol était marqué de points de suture. C’était comme la marque d’une blessure, une peau déchirée raccommodée à la hâte.

Série Points et lignes-Béton suturé

A l’entrée de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton » de l’artiste Kader Attia au Mac Val d’Evry, le sol était marqué de points de suture. C’était comme la marque d’une blessure, une peau déchirée raccommodée à la hâte.

Série Visages – Autoportrait

Par la fenêtre du restaurant, on voyait que la marée descendait. La plage, jusque là déserte, était soudain envahie par une nuée de pêcheurs à pied. Je me suis levée pour partir. A ce moment-là, mon reflet dans un miroir

Série Visages – Autoportrait

Par la fenêtre du restaurant, on voyait que la marée descendait. La plage, jusque là déserte, était soudain envahie par une nuée de pêcheurs à pied. Je me suis levée pour partir. A ce moment-là, mon reflet dans un miroir

Série Points et Lignes – Horizon

… Il m’arrive de croire qu’une ligne d’horizon n’est pas là par hasard, qu’elle est voulue, et même volontaire, et qu’en cet instant, elle m’écrit. Photo de la  Mer du Nord en noir et blanc Journal d’images 2018 – Chantal

Série Points et Lignes – Horizon

… Il m’arrive de croire qu’une ligne d’horizon n’est pas là par hasard, qu’elle est voulue, et même volontaire, et qu’en cet instant, elle m’écrit. Photo de la  Mer du Nord en noir et blanc Journal d’images 2018 – Chantal

Série Intérieurs – Prison du Camp Est

Ce 26 décembre 2017, le blog Calédosphère a annoncé qu’un surveillant du Camp Est a été séquestré, battu et laissé pour mort par trois détenus du quartier disciplinaire. L’alerte, vite donnée par sa collègue, l’a sauvé in extremis. Rien ne

Série Intérieurs – Prison du Camp Est

Ce 26 décembre 2017, le blog Calédosphère a annoncé qu’un surveillant du Camp Est a été séquestré, battu et laissé pour mort par trois détenus du quartier disciplinaire. L’alerte, vite donnée par sa collègue, l’a sauvé in extremis. Rien ne

Série Végétales – Pins parasols à Rome

Et si l’éternité de Rome, c’était ses pins parasols ? Leur grâce de colonnes antiques avec ce petit plus du feuillage animé… Les pins traversent les âges dans l’indifférence archéologique. Et pourtant, tout ce  qu’ils pourraient nous raconter ! Leurs racines poussent parmi les ruines, mais gardent

Série Végétales – Pins parasols à Rome

Et si l’éternité de Rome, c’était ses pins parasols ? Leur grâce de colonnes antiques avec ce petit plus du feuillage animé… Les pins traversent les âges dans l’indifférence archéologique. Et pourtant, tout ce  qu’ils pourraient nous raconter ! Leurs racines poussent parmi les ruines, mais gardent