Archives de Catégorie: Journal d’images

Submergée (par les rues de Paris)

La Seine est sortie de son lit. Au bas des marches qui descendent du Pont Saint Louis vers les quais inondés, une jeune femme regarde l’eau monter. Ce qui me submerge en cet instant précis, c’est le silence. Paris, 4

Submergée (par les rues de Paris)

La Seine est sortie de son lit. Au bas des marches qui descendent du Pont Saint Louis vers les quais inondés, une jeune femme regarde l’eau monter. Ce qui me submerge en cet instant précis, c’est le silence. Paris, 4

Courage, tu y es presque (MurMur)

Sortie de chez moi tôt matin, je croise cette inscription sur le mur extérieur d’une école : « Courage, tu y es presque ». Autour de moi, des parents accompagnent leurs enfants à l’école. Tous sont masqués, étrangement muets. Une petite fille

Courage, tu y es presque (MurMur)

Sortie de chez moi tôt matin, je croise cette inscription sur le mur extérieur d’une école : « Courage, tu y es presque ». Autour de moi, des parents accompagnent leurs enfants à l’école. Tous sont masqués, étrangement muets. Une petite fille

Totem de rue (la spectatrice)

Une curieuse statue vient d’apparaître dans une rue du quartier Beaubourg. Les bancs publics posés autour d’elle ne sont jamais vides. Des passants viennent s’y asseoir, seuls, à deux, en petits groupes comme s’ils se plaçaient sous la protection de

Totem de rue (la spectatrice)

Une curieuse statue vient d’apparaître dans une rue du quartier Beaubourg. Les bancs publics posés autour d’elle ne sont jamais vides. Des passants viennent s’y asseoir, seuls, à deux, en petits groupes comme s’ils se plaçaient sous la protection de

Noir et blanc /Hommage à Gilbert Garcin

J’apprends aujourd’hui la disparition discrète, au printemps dernier, du photographe Gilbert Garcin.  Virtuose du photomontage surréaliste en noir et blanc, son œuvre m’enchantait, autant que l’histoire du personnage. Il avait commencé sa carrière après  sa retraite après avoir vendu des

Noir et blanc /Hommage à Gilbert Garcin

J’apprends aujourd’hui la disparition discrète, au printemps dernier, du photographe Gilbert Garcin.  Virtuose du photomontage surréaliste en noir et blanc, son œuvre m’enchantait, autant que l’histoire du personnage. Il avait commencé sa carrière après  sa retraite après avoir vendu des

Disparu(e)s : Préhistoire engloutie

L’immersion probable et définitive de la grotte Cosquer, grotte sous-marine unique au monde située dans les Calanques de Marseille, a été annoncée ce matin à la radio.  La montée des eaux due au réchauffement climatique recouvrira bientôt cette grotte néolithique

Disparu(e)s : Préhistoire engloutie

L’immersion probable et définitive de la grotte Cosquer, grotte sous-marine unique au monde située dans les Calanques de Marseille, a été annoncée ce matin à la radio.  La montée des eaux due au réchauffement climatique recouvrira bientôt cette grotte néolithique

Les amis disparus de Mowgli (par les livres)

Le naturaliste Bruno David qui vient de publier « A l’aube de la sixième extinction » (Grasset, 2021) racontait ce matin une étude très sérieuse menée par les chercheurs du Muséum National d’Histoire Naturelle sur le nombre d’animaux présents dans les dessins animés :

Les amis disparus de Mowgli (par les livres)

Le naturaliste Bruno David qui vient de publier « A l’aube de la sixième extinction » (Grasset, 2021) racontait ce matin une étude très sérieuse menée par les chercheurs du Muséum National d’Histoire Naturelle sur le nombre d’animaux présents dans les dessins animés :

Espoir 2021 (Nos vies communes)

Cette année nous nous reverrons dans les marches, cortèges et toutes les manifestations Partout dans les espaces laissés vides Nous ferons à nouveau résonner nos voix Cette année nous reprendrons les routes, les mers et les airs Non pas en

Espoir 2021 (Nos vies communes)

Cette année nous nous reverrons dans les marches, cortèges et toutes les manifestations Partout dans les espaces laissés vides Nous ferons à nouveau résonner nos voix Cette année nous reprendrons les routes, les mers et les airs Non pas en

Calendrier d’images

Les calendriers de l’Avent sont apparus fin novembre dans les rayons des grands magasins, la plupart d’entre eux sponsorisés par des marques de friandises, bonbons, jouets, cosmétiques et même par des séries de télévision. En souvenir des calendriers anciens, uniquement

Calendrier d’images

Les calendriers de l’Avent sont apparus fin novembre dans les rayons des grands magasins, la plupart d’entre eux sponsorisés par des marques de friandises, bonbons, jouets, cosmétiques et même par des séries de télévision. En souvenir des calendriers anciens, uniquement

Simple image : La ballerine du kiosque à musique

Aujourd’hui, dans les cinq cents mètres autour du point où je vis, le soleil a brillé dès la première heure de la journée; l’équipe de couvreurs occupée depuis des mois à réparer le toit de la basilique devant chez moi,

Simple image : La ballerine du kiosque à musique

Aujourd’hui, dans les cinq cents mètres autour du point où je vis, le soleil a brillé dès la première heure de la journée; l’équipe de couvreurs occupée depuis des mois à réparer le toit de la basilique devant chez moi,

L’âme dans le vitrail (Rituels)

Dans les mausolées du Père-Lachaise, le vitrail est parfois seul survivant d’un pillage en règle où plus rien ne reste du prie Dieu ou des quelques offrandes déposées, vases, bougeoir ou crucifix. Chaque vitrail filtre joliment la lumière, c’est comme

L’âme dans le vitrail (Rituels)

Dans les mausolées du Père-Lachaise, le vitrail est parfois seul survivant d’un pillage en règle où plus rien ne reste du prie Dieu ou des quelques offrandes déposées, vases, bougeoir ou crucifix. Chaque vitrail filtre joliment la lumière, c’est comme

Regard, liaison infinie entre les choses

« A toi appartient le regard et à toi appartient la liaison infinie entre les choses ». Cette citation, découverte en exergue d’une exposition au Musée du Quai Branly en octobre 2020 définit le propos du Journal d’images où chaque regard est

Regard, liaison infinie entre les choses

« A toi appartient le regard et à toi appartient la liaison infinie entre les choses ». Cette citation, découverte en exergue d’une exposition au Musée du Quai Branly en octobre 2020 définit le propos du Journal d’images où chaque regard est

C’était mieux après (MurMur)

L’avant, l’après, la peur L’avant oublié L’après incertain La peur, seule à faire le lien. Journal d’images 2020, Eglise Saint Merri, Paris Ch. Deltenre   r

C’était mieux après (MurMur)

L’avant, l’après, la peur L’avant oublié L’après incertain La peur, seule à faire le lien. Journal d’images 2020, Eglise Saint Merri, Paris Ch. Deltenre   r

Regard du modèle

Peinte au milieu d’un feuillage embrasé, l’amante de James Tissot, Kathleen Newton, envoûte l’artiste occupé à la peindre. Son beau regard passionné réchauffe les visiteurs, silencieux et masqués, qui se pressent au musée d’Orsay. Les oeuvres où les artistes ont

Regard du modèle

Peinte au milieu d’un feuillage embrasé, l’amante de James Tissot, Kathleen Newton, envoûte l’artiste occupé à la peindre. Son beau regard passionné réchauffe les visiteurs, silencieux et masqués, qui se pressent au musée d’Orsay. Les oeuvres où les artistes ont

Avenir-A l’envers (Murmur)

Un bonhomme dessiné au trait rouge sur une façade près du métro Parmentier dans le 11ème arrondissement à Paris. A l’intérieur, le mot « avenir » est écrit à l’envers. Pourquoi ce bonhomme dessiné en vitesse porte-t-il en lui mot « avenir » patiemment

Avenir-A l’envers (Murmur)

Un bonhomme dessiné au trait rouge sur une façade près du métro Parmentier dans le 11ème arrondissement à Paris. A l’intérieur, le mot « avenir » est écrit à l’envers. Pourquoi ce bonhomme dessiné en vitesse porte-t-il en lui mot « avenir » patiemment

Verlaine et Rimbaud, regards immortels

Dans le tableau de Fantin-Latour « Le coin de table » (Musée d’Orsay) Paul Verlaine et Arthur Rimbaud s’aiment sans se regarder. Verlaine a les yeux fixés droit devant lui tandis que Rimbaud le dévore des yeux. Le tableau est peint en

Verlaine et Rimbaud, regards immortels

Dans le tableau de Fantin-Latour « Le coin de table » (Musée d’Orsay) Paul Verlaine et Arthur Rimbaud s’aiment sans se regarder. Verlaine a les yeux fixés droit devant lui tandis que Rimbaud le dévore des yeux. Le tableau est peint en

Exposé(e)s : La maison obèse

Dans l’exposition que la Maison Européenne de la Photographie consacre à Erwin Wurm, j’ai retrouvé cette oeuvre appelée « La maison obèse » déjà vue l’an dernier au Musée Cantini de Marseille et qui m’avait marquée. Une vidéo qui met en scène

Exposé(e)s : La maison obèse

Dans l’exposition que la Maison Européenne de la Photographie consacre à Erwin Wurm, j’ai retrouvé cette oeuvre appelée « La maison obèse » déjà vue l’an dernier au Musée Cantini de Marseille et qui m’avait marquée. Une vidéo qui met en scène

La voix des arbres (par les jardins)

Dans le parc désert, le silence n’était traversé que par le cri perçant des perruches. J’ai soudain perçu un craquement étouffé. Il provenait de deux arbres noirs et frêles. On eût dit qu’ils voulaient à toute force se rapprocher, mélanger

La voix des arbres (par les jardins)

Dans le parc désert, le silence n’était traversé que par le cri perçant des perruches. J’ai soudain perçu un craquement étouffé. Il provenait de deux arbres noirs et frêles. On eût dit qu’ils voulaient à toute force se rapprocher, mélanger

Etes-vous heureux ? (par les images)

Revu hier soir le film « Chronique d’un été » réalisé à Paris en 1961 par Jean Rouch, ethnologue  et cinéaste, et le sociologue Edgar Morin. Marceline Loridan – elle-même cinéaste, rescapée d’Auschwitz – arpente en souriant les rues de la ville

Etes-vous heureux ? (par les images)

Revu hier soir le film « Chronique d’un été » réalisé à Paris en 1961 par Jean Rouch, ethnologue  et cinéaste, et le sociologue Edgar Morin. Marceline Loridan – elle-même cinéaste, rescapée d’Auschwitz – arpente en souriant les rues de la ville

Visages du petit théâtre de Roger Ballen

Le « Théâtre des apparitions » du photographe américain Roger Ballen  s’inspire des silhouettes et visages imaginaires laissés par les prisonniers dans les reflets empoussiérés des fenêtres de centres de détention abandonnés.  Découverte de cette projection fantasmagorique à l’exposition consacrée à Ballen

Visages du petit théâtre de Roger Ballen

Le « Théâtre des apparitions » du photographe américain Roger Ballen  s’inspire des silhouettes et visages imaginaires laissés par les prisonniers dans les reflets empoussiérés des fenêtres de centres de détention abandonnés.  Découverte de cette projection fantasmagorique à l’exposition consacrée à Ballen

Fenêtres parmi les ruines

Les ruines de l’abbaye cistercienne d’Hambye en Normandie ont la beauté de ces monuments sauvés in extremis du désastre et dont on devine encore aisément la grandeur. Mais la visite de ce patrimoine perdrait tout son sens si, en parallèle,

Fenêtres parmi les ruines

Les ruines de l’abbaye cistercienne d’Hambye en Normandie ont la beauté de ces monuments sauvés in extremis du désastre et dont on devine encore aisément la grandeur. Mais la visite de ce patrimoine perdrait tout son sens si, en parallèle,