Archives de Catégorie: Journal d’écriture Chantal Deltenre

Sur du sable. Août 2017

… En équilibre au bord de la nuit et de l’horizon Le monde est à deux doigts de disparaître Sur la plage, un père et son enfant Bâtissent sur du sable Extrait, Journal des Ecrits en marchant, Grandcamp Maisy, Août

Sur du sable. Août 2017

… En équilibre au bord de la nuit et de l’horizon Le monde est à deux doigts de disparaître Sur la plage, un père et son enfant Bâtissent sur du sable Extrait, Journal des Ecrits en marchant, Grandcamp Maisy, Août

Ce soir. Août 2017

… Ce soir, la mer est si loin. Peut-être qu’elle s’est noyée. Et ce soleil qui tombe indéfiniment, qui ne s’arrête pas de tomber, et avec lui, la falaise, le pays alentour et peut-être moi-même,  à l’intérieur, silencieux éboulis… Extrait,

Ce soir. Août 2017

… Ce soir, la mer est si loin. Peut-être qu’elle s’est noyée. Et ce soleil qui tombe indéfiniment, qui ne s’arrête pas de tomber, et avec lui, la falaise, le pays alentour et peut-être moi-même,  à l’intérieur, silencieux éboulis… Extrait,

Place des Amandiers. Cayenne. Mars 2017

… Le temps s’étire. Cayenne est ville morte. C’est couvre-feu. Matin et soir, brèves promenades du côté de la Place des Amandiers où les Chinois viennent pratiquer le Tai Chi.  Ils sont seuls à ouvrir discrètement quelques restaurants et épiceries.

Place des Amandiers. Cayenne. Mars 2017

… Le temps s’étire. Cayenne est ville morte. C’est couvre-feu. Matin et soir, brèves promenades du côté de la Place des Amandiers où les Chinois viennent pratiquer le Tai Chi.  Ils sont seuls à ouvrir discrètement quelques restaurants et épiceries.

Un peu de forêt. Cayenne. Mars 2017

… Brève promenade avec Thomas M. du côté de la forêt et de l’océan. Il faut faire le deuil de la forêt amazonienne pour ce voyage-ci. Cayenne est maintenant tout à fait paralysée, impossible de quitter la ville, que ce

Un peu de forêt. Cayenne. Mars 2017

… Brève promenade avec Thomas M. du côté de la forêt et de l’océan. Il faut faire le deuil de la forêt amazonienne pour ce voyage-ci. Cayenne est maintenant tout à fait paralysée, impossible de quitter la ville, que ce

Nkisi. Maison Rouge. Paris. 2017

… Deux objets magiques du Zaïre, des Nkisi, dans l’exposition Inextricabilia, enchevêtrements à la Maison Rouge,  me font penser à ces mots de H.B. : « La folie, c’est cela : de l’amour ligoté« . Les Nkisi, contiennent des substances animales, minérales

Nkisi. Maison Rouge. Paris. 2017

… Deux objets magiques du Zaïre, des Nkisi, dans l’exposition Inextricabilia, enchevêtrements à la Maison Rouge,  me font penser à ces mots de H.B. : « La folie, c’est cela : de l’amour ligoté« . Les Nkisi, contiennent des substances animales, minérales

Aimer Paris. Septembre 2017

… Sur un trajet habituel entre le Square Léon et le Musée de la Halle Saint Pierre, au pied de la Butte Montmartre, je remarque pour la première fois un coin de rue qui, à lui seul, raconte l’histoire de

Aimer Paris. Septembre 2017

… Sur un trajet habituel entre le Square Léon et le Musée de la Halle Saint Pierre, au pied de la Butte Montmartre, je remarque pour la première fois un coin de rue qui, à lui seul, raconte l’histoire de

Le jeu des vitraillistes. Nevers. Septembre 2017

…  Arrivée à Nevers vers dix-huit heures, j’ai déposé mon bagage à l’hôtel en face de la gare  et je suis sortie. J’avais une heure  avant mon premier rendez-vous. Cette ville ne m’évoquait rien, sauf  le très lointain souvenir de

Le jeu des vitraillistes. Nevers. Septembre 2017

…  Arrivée à Nevers vers dix-huit heures, j’ai déposé mon bagage à l’hôtel en face de la gare  et je suis sortie. J’avais une heure  avant mon premier rendez-vous. Cette ville ne m’évoquait rien, sauf  le très lointain souvenir de