Donné à lire : un extrait de « La maison de l’âme »

« Suite aux destructions massives, ce rituel que l’on croyait depuis longtemps relégué au folklore des régions reculées du pays avait brusquement ressurgi. Les victimes du Plan étaient tenaillées par des rêves d’âmes errantes manquant de tout et qui leur réclamaient de quoi manger, se couvrir, dormir. A cette époque de grande pénurie que traversait le pays, les habitants à qui on avait déjà tout pris, donnaient aux rares étrangers de passage tout ce dont l’âme qui les hantait avait besoin, de peur que le songe ne revienne. L’ethnologue racontait aussi l’histoire d’un de ses anciens professeurs à Bucarest, littéralement poursuivi par une femme qui voulait lui offrir un lit pour l’âme de son mari défunt. »

La maison de l’âme, Chantal Deltenre, Maelström éditions

Contact : librairiewb@gmail.com (Librairie Wallonie Bruxelles à Paris) ou maelstrom414@maelstromreevolution.org (Editions Maelström à Bruxelles)

Lac Snagov, 1991, Ch. Deltenre

À propos de Chantal Deltenre

Ecrivain Ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s