MurMurs (par les rues de Paris)

Dans les rues de la ville, les rares promeneurs n’échangent ni sourires ni regards. La plupart, seuls ou à deux et toujours masqués, tracent en regardant le vide droit devant eux. Plus rien ne résonne ni ne parle sauf les murs et leurs murmurs, messages peints ou écrits, espoirs d’aimer affichés sur les murs et les portes closes dans la ville déserte.

Journal d’images, avril 2021, Chantal Deltenre

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s