Archives mensuelles : mars 2021

Regards autour d’une floraison (par les jardins)

L’an dernier, la pandémie et la fermeture des parcs et jardins de la ville ont privé tous les habitants de la floraison du vénérable prunus blanc ou cerisier du Japon au Jardin des Plantes. Cette année, la pandémie est toujours

Regards autour d’une floraison (par les jardins)

L’an dernier, la pandémie et la fermeture des parcs et jardins de la ville ont privé tous les habitants de la floraison du vénérable prunus blanc ou cerisier du Japon au Jardin des Plantes. Cette année, la pandémie est toujours

Les masques et les voix (par les rues de Paris)

En chemin vers les Tuileries, j’ai croisé la manifestation pour le droit au logement qui partait de la Place du Châtelet vers le rue de Rivoli. Les slogans scandés par les manifestants faisaient soudain résonner la ville que la pandémie

Les masques et les voix (par les rues de Paris)

En chemin vers les Tuileries, j’ai croisé la manifestation pour le droit au logement qui partait de la Place du Châtelet vers le rue de Rivoli. Les slogans scandés par les manifestants faisaient soudain résonner la ville que la pandémie

Moving pages (par les rues de Paris)

« Moving pages » (Pages mouvantes ou en mouvement), c’est le nom d’un bateau amarré au Port de l’Arsenal. Chaque fois que je passe à côté, marchant depuis la Place de la Bastille ou venant du Boulevard Bourdon (je ne voudrais pas

Moving pages (par les rues de Paris)

« Moving pages » (Pages mouvantes ou en mouvement), c’est le nom d’un bateau amarré au Port de l’Arsenal. Chaque fois que je passe à côté, marchant depuis la Place de la Bastille ou venant du Boulevard Bourdon (je ne voudrais pas

Mémoire et nuages de Lucia Tallova (par les expositions)

L’exposition de l’artiste slovaque Lucia Tallova à la galerie Paris-Beijing, rue de Turbigo, était miraculeusement ouverte. J’y suis entrée sur la pointe des pieds, comme dans un lieu sacré. L’effet sans doute de l’extrême rareté des lieux d’expositions. Quel bonheur

Mémoire et nuages de Lucia Tallova (par les expositions)

L’exposition de l’artiste slovaque Lucia Tallova à la galerie Paris-Beijing, rue de Turbigo, était miraculeusement ouverte. J’y suis entrée sur la pointe des pieds, comme dans un lieu sacré. L’effet sans doute de l’extrême rareté des lieux d’expositions. Quel bonheur

Mystérieuse anonyme (par les rues de Paris)

L’église Saint Merri se trouve à mi-chemin d’une de mes balades habituelles. Les édifices religieux étant les seuls lieux abrités où il est possible de se poser un peu, j’y fais halte assez régulièrement. Après un bref repos, j’ai fait

Mystérieuse anonyme (par les rues de Paris)

L’église Saint Merri se trouve à mi-chemin d’une de mes balades habituelles. Les édifices religieux étant les seuls lieux abrités où il est possible de se poser un peu, j’y fais halte assez régulièrement. Après un bref repos, j’ai fait

Rêve et réalité (par les rues de Paris)

Sur l’affiche publicitaire du kiosque à journaux, Piazza Beaubourg, un élégant mannequin file sur son gyropode, le visage protégé d’une légère voilette. Au même instant, un éboueur de la ville se dirige d’un pas lourd vers la rue Quincampoix tirant

Rêve et réalité (par les rues de Paris)

Sur l’affiche publicitaire du kiosque à journaux, Piazza Beaubourg, un élégant mannequin file sur son gyropode, le visage protégé d’une légère voilette. Au même instant, un éboueur de la ville se dirige d’un pas lourd vers la rue Quincampoix tirant