Passion du modèle (par les musées)

Peinte au milieu d’un feuillage embrasé, l’amante de James Tissot, Kathleen Newton, envoûte l’artiste occupé à la peindre. Son beau regard passionné réchauffe les visiteurs, silencieux et masqués, qui se pressent au musée d’Orsay. Les oeuvres où les artistes ont dessiné, peint ou sculpté les femmes qu’ils aiment m’ont toujours bouleversée. Face à ce lien – passion charnelle, amour platonique, amour d’une mère, etc. – incarnée dans l’oeuvre, nous ne sommes plus de simples spectateurs, nous y participons. Nous sommes associés, l’espace d’un instant, à l’amour entre le modèle et l’artiste.

Journal d’images, Chantal Deltenre, Exposition James Tissot au Musée d’Orsay, Octobre 2020

 

dig

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s