Ce qui fait battre le coeur – Les ruines sauvées de l’abbaye d’Hambye

Marcher parmi les ruines de l’abbaye d’Hambye et ressentir une fois encore la même émotion. D’où vient-elle ? Des murs encore debout de l’abbaye cistercienne, pareils à des bras levés au ciel ? Du vide laissé par les pierres, colonnes et linteaux, démantelés, certains dispersés dans les maisons et les étables de la région ? Ou du souvenir de celle qui a sauvé les ruines ?

Elisabeth Beck était épouse d’un médecin qui, à la fin des années 1950, avait racheté le site de l’abbaye non pas pour la beauté des ruines mais pour réhabiliter un des bâtiments et y habiter, et surtout pour bénéficier d’un immense terrain de chasse.

Voyant l’église s’effondrer chaque jour un peu plus, Elisabeth, qui ne connaissait rien aux monuments ou à l’architecture, s’est lancée à corps perdu dans la préservation et la réparation de l’abbaye. Dès 1960, elle organisait les premières visites, gagnait le concours d’une émission de télévision alors très populaire, « Chefs d’oeuvre en péril », et enfin, obtenait le classement de l’abbaye aux monuments historiques.

La famille Beck continue d’habiter sur le site que les visiteurs arpentent, tous recueillis, éblouis. Elisabeth parlait aussi d’une abbaye « émouvante » à laquelle elle avait décidé de donner sa vie, sauver ce qui pouvait l’être.

12 images des ruines de l’abbaye cistercienne d’Hambye

Journal d’images 2020 – Normandie – Chantal Deltenre

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s