Série En chemin (confiné) – Compter les pensées

… Chaque promenade commence par le Boulevard de Ménilmontant , le long du mur d’enceinte du Père Lachaise. L’après-midi, ce côté-là du boulevard est plus ensoleillé que l’autre et le trottoir est plus large, on peut facilement se croiser en respectant la distance réglementaire.

Depuis novembre 2018, ce mur affiche sur près de 300 mètres, les noms des 94.415 soldats parisiens morts pour la patrie et des 8000 disparus pendant la guerre 14-18. En levant les yeux, on aperçoit au milieu des frondaisons printanières, le sommet de quelques mausolées parmi les  70.000 tombes du Père-Lachaise lui-même confiné depuis le début de la pandémie. En marchant, je voudrais être toute entière présente au soleil, à la lumière, à l’écho de mes pas, mais je ne peux m’empêcher d’additionner toutes ces morts du passé à celles du présent.

Et je me dis qu’à force, ce mur va céder sous le poids de tant de mémoire accumulée. S’il s’écroulait à cet instant, on retrouverait les  rares passants,  de l’autre côté du Boulevard, au pied de la basilique où patientent déjà les corbillards. Ni fleurs ni couronnes. A peine un ou deux parents. Qui gardera la mémoire des morts de ce printemps ?

Revenir dans mes pas, dans l’instant. Au bas du mur, poussent des pensées. Mais qui s’amuserait à les compter ?

Pour voir toute la série « En chemin », écrire le mot dans l’outil de recherches.

Journal d’images 2020

 

 

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :