Série En chemin (confiné) – Ministère de nos Intérieurs

Sur l’attestation de déplacement dérogatoire qui autorise à sortir une heure par jour dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de chez soi, on peut évoquer plusieurs motifs dont celui de la promenade. La promenade, c’est différent de la marche, moins physique, une pratique plus rêvante, intimiste. Le Ministère, dit « de l’Intérieur », auteur des attestations, est plus habitué à réglementer l’extérieur des grands rassemblements collectifs : manifestations, défilés et troubles éventuels sur la voie publique. Le choix de ce mot m’a étonnée. Se prépare-t-il à devenir le Ministère de nos intérieur ? Chaque fois que je remplis mon attestation, je précise le motif : promenade. Mais comme ce mot m’est cher, je le note comme je l’ai appris enfant, dans mon patois picard, c’est-à-dire dans sa forme première venue du Moyen-Age :  pourmener. Contrôlée deux fois par la police, je n’ai eu aucun problème à poursuivre, mais chaque fois le policier m’a dévisagée d’un air interrogateur : pourmener ? Puis il m’a rendu l’attestation avec un petit air de pitié, persuadé que c’était une faute d’orthographe.

Photo : Rue du Chemin Vert, avril 2020

Journal d’images, avril 2020 – Chantal Deltenre

11 avril 2020

Journal d’images, Cent pas en temps confiné dans le 11ème arrondissement

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :