Archives mensuelles : avril 2020

Voyage dans les images de la lune

Collection d’images  en souvenir  des premiers pas de l’astronaute Neil Armstrong sur la lune en 1969, événement le plus marquant de mon enfance. A l’écran de télévision, je cherchais le regard de l’astronaute derrière le casque de son scaphandre. Des

Voyage dans les images de la lune

Collection d’images  en souvenir  des premiers pas de l’astronaute Neil Armstrong sur la lune en 1969, événement le plus marquant de mon enfance. A l’écran de télévision, je cherchais le regard de l’astronaute derrière le casque de son scaphandre. Des

Le Pont des Ombres

… Les promeneurs du Pont des Arts, vus depuis les bords de Seine, composent un théâtre d’ombres où se jouent toutes sortes de tragédies  : une femme s’arrête, se penche par-dessus la rambarde, regarde le fleuve. Que peut-elle avoir en

Le Pont des Ombres

… Les promeneurs du Pont des Arts, vus depuis les bords de Seine, composent un théâtre d’ombres où se jouent toutes sortes de tragédies  : une femme s’arrête, se penche par-dessus la rambarde, regarde le fleuve. Que peut-elle avoir en

Jeux d’ombres au fil des pas

Il arrive que certaines choses – arbres, réverbères, cheminées – déposent leur ombre sur des surfaces proches qui leur sont étrangères : un arbre sur la façade d’un immeuble, une cheminée contre un mur de briques, un réverbère sur le

Jeux d’ombres au fil des pas

Il arrive que certaines choses – arbres, réverbères, cheminées – déposent leur ombre sur des surfaces proches qui leur sont étrangères : un arbre sur la façade d’un immeuble, une cheminée contre un mur de briques, un réverbère sur le

Noeuds de voeux

Accrochés aux grilles autour de la friche du TEP (Terrain d’Ecologie Populaire) de Ménilmontant, ces noeuds de voeux sont récemment apparus. Je les appelle noeuds de voeux parce qu’ils m’évoquent les prières que les croyants, non pas ceux des grandes

Noeuds de voeux

Accrochés aux grilles autour de la friche du TEP (Terrain d’Ecologie Populaire) de Ménilmontant, ces noeuds de voeux sont récemment apparus. Je les appelle noeuds de voeux parce qu’ils m’évoquent les prières que les croyants, non pas ceux des grandes

Chérir les fleurs coupées

Les fleuristes doivent fermer boutique; en ces temps confinés, ils bradent les bouquets. Les fleurs ne sont  des biens de première nécessité. J’ai acheté des  renoncules du Japon. Là-bas, elles sont endémiques. Je me suis dit qu’elles  résisteraient. Une semaine a

Chérir les fleurs coupées

Les fleuristes doivent fermer boutique; en ces temps confinés, ils bradent les bouquets. Les fleurs ne sont  des biens de première nécessité. J’ai acheté des  renoncules du Japon. Là-bas, elles sont endémiques. Je me suis dit qu’elles  résisteraient. Une semaine a

Fleurs des pas

Croisé pendant ma promenade confinée quotidienne ce collage de mots près de l’église Saint Ambroise. Les « fleurs des pas » invitent à goûter pleinement chaque fragment du périmètre autorisé de déambulation. Journal d’images 2020, Chantal Deltenre

Fleurs des pas

Croisé pendant ma promenade confinée quotidienne ce collage de mots près de l’église Saint Ambroise. Les « fleurs des pas » invitent à goûter pleinement chaque fragment du périmètre autorisé de déambulation. Journal d’images 2020, Chantal Deltenre

Ministère de nos intérieurs

Sur l’attestation de déplacement dérogatoire qui autorise à sortir une heure par jour dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de chez soi, on peut évoquer plusieurs motifs dont celui de la promenade. La promenade, c’est différent de la marche,

Ministère de nos intérieurs

Sur l’attestation de déplacement dérogatoire qui autorise à sortir une heure par jour dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de chez soi, on peut évoquer plusieurs motifs dont celui de la promenade. La promenade, c’est différent de la marche,

Lire en marchant

Depuis le début du confinement, je lis en marchant. Ou je marche en lisant. Pas dans la rue bien sûr, même si elles sont vides de toute circulation. Non, chez moi. Je marche de long en large, un livre à

Lire en marchant

Depuis le début du confinement, je lis en marchant. Ou je marche en lisant. Pas dans la rue bien sûr, même si elles sont vides de toute circulation. Non, chez moi. Je marche de long en large, un livre à