Paris en « temps de guerre »

Rues vides, commerces et terrasses désertés, vitrines où plus rien ne bouge sauf les rares reflets des passants. « Nous sommes en guerre » disait le Président. Est-elle déjà perdue ? Sommes-nous décimés. De quelle guerre parlait le Président ? De celle que nous menons terrés ici, dans la ville, devant cet ennemi visible, un virus, qui a vidé l’espace public ?   Ce vide, ce silence, disent-ils que la guerre est perdue ? Ce virus, tel le nuage invisible de Tchernobyl, nous tétanise. Ou est-ce juste la peur savamment distillée ?  Paris, Mars 2020 – Chantal Deltenre

PHOT MARS 2020 CAFE POUR FB

À propos de Chantal Deltenre

Ecrivain Ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s