Archives mensuelles : mars 2020

Funérailles à distance (par les rues de Paris)

Une cérémonie de funérailles était en cours ce matin dans la basilique Notre-Dame de Bon Secours, Boulevard de Ménilmontant. Quand j’ai voulu traverser l’édifice, comme je le fais souvent pour gagner directement le boulevard depuis ma rue, j’ai aperçu le

Funérailles à distance (par les rues de Paris)

Une cérémonie de funérailles était en cours ce matin dans la basilique Notre-Dame de Bon Secours, Boulevard de Ménilmontant. Quand j’ai voulu traverser l’édifice, comme je le fais souvent pour gagner directement le boulevard depuis ma rue, j’ai aperçu le

La fable du lépreux d’Aoste (par les livres)

Le lépreux de la Cité d’Aoste Peurs démultipliées dans nos villes confinées. Peur de cette passante non masquée qui tousse et se mouche. Et si elle était contagieuse, touchée sans le savoir par la maladie ? Peur abjecte de vivre

La fable du lépreux d’Aoste (par les livres)

Le lépreux de la Cité d’Aoste Peurs démultipliées dans nos villes confinées. Peur de cette passante non masquée qui tousse et se mouche. Et si elle était contagieuse, touchée sans le savoir par la maladie ? Peur abjecte de vivre

Nous sommes en guerre…(par les rues de Paris)

Pendant la promenade quotidienne au frais soleil de mars, je repense à cette phrase du Président de la République  :  « Nous sommes en guerre » et je mesure toute ‘incongruité de cette phrase en photographiant les rues vides, les commerces et

Nous sommes en guerre…(par les rues de Paris)

Pendant la promenade quotidienne au frais soleil de mars, je repense à cette phrase du Président de la République  :  « Nous sommes en guerre » et je mesure toute ‘incongruité de cette phrase en photographiant les rues vides, les commerces et

Vue par la fenêtre (par les lieux familiers)

Premier jour de confinement.  J’ai nettoyé avec soin les fenêtres de l’appartement qui donnent sur le jardin de l’immeuble. Un bourdon s’affairait dans l’orpin de Palmer dont les fleurs jaunes étoilées sont les premières à pousser au printemps. La vie

Vue par la fenêtre (par les lieux familiers)

Premier jour de confinement.  J’ai nettoyé avec soin les fenêtres de l’appartement qui donnent sur le jardin de l’immeuble. Un bourdon s’affairait dans l’orpin de Palmer dont les fleurs jaunes étoilées sont les premières à pousser au printemps. La vie

Sans contact ? (partout)

Sans contact ? Une question banale qui invite à payer un achat en posant sa carte bancaire sur un terminal, sans devoir l’insérer puis pianoter son numéro. Cette question m’avait déjà frappée quand ce mode de paiement s’est généralisé. Il

Sans contact ? (partout)

Sans contact ? Une question banale qui invite à payer un achat en posant sa carte bancaire sur un terminal, sans devoir l’insérer puis pianoter son numéro. Cette question m’avait déjà frappée quand ce mode de paiement s’est généralisé. Il