MurMurs

DSC05040

Impasse du Mont-Louis, Paris, 11ème arrondissement, 2020

Ecrit en lettres noires capitales sur un mur nu,  cet appel  : « Cé dur kan on est seul ». Signé . Le masculin de « seul » est peut-être un indice sur l’identité de l’auteur …  Les fautes d’orthographe sont un appel au regard. Ecrire sa solitude sur un mur, est-ce déjà ne plus être seul ? A noter l’affichette bleue qui rebaptise au féminin – Rue Berthe Morisot –  l’impasse de Mont-Louis. On manque de rues au nom des héroïnes. On manque de signes. Je suis tentée d’ajouter un e à seul.

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :