Ruelle d’Or, numéro 22

20 janvier 2019, Journal de Prague – extrait

… Après la visite du château,vide depuis plus de sept cents ans, la Ruelle d’Or et les intérieurs reconstitués des maisonnettes nous semblaient chaleureux malgré les dérives touristiques qui vident le moindre lieu de sa substance. Kafka vécut ici pendant un an, au numéro 22. C’était en 1917 et bien sûr il ne reste aucune trace de son passage sauf une série de textes courts qu’il  a écrits ici et que l’on vend dans cette même maisonnette sous le titre « Un médecin de campagne ». Il faisait un froid coupant aujourd’hui, malgré un beau soleil.  Je relisais l’histoire de ce médecin appelé un soir de tempête de neige au chevet d’un malade. Invisible dans la foule des touristes, la silhouette gracile de Kafka emmitouflé dans un pardessus trop grand, descendait éternellement la ruelle…

 

 

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivain et ethnographe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :