Ce qui fait rêver – Les anges (1)

« How to make yourself better », une installation des artistes ukrainiens Ilya et Emilia Kabakov composée d’une chambre minuscule équipée d’un lit pour une personne seule, d’une table où sont  posés une lampe, un pot rempli de crayons et pinceaux, un cahier et d’une chaise à laquelle est accrochée  une paire de grandes ailes en plumes blanches. Des ailes d’ange. Les artistes donnent le mode d’emploi des ailes en tulle blanc. Matériel nécessaire  : plumes, colle, lanières en cuir pour les attacher. Une fois seul dans sa chambre (cette solitude est indispensable), on pose les ailes sur son dos, on attend en silence et sans rien faire entre 5 et 10 minutes. On peut répéter l’expérience toutes les deux heures. Et entretemps, vaquer à d’autres occupations.

Sculpté dans un métal brillant, l’ange de la cathédrale Saint Guy vole, les ailes ouvertes, cheveux au vent, un voile pudique accroché à ses hanches. Il tient dans les mains, droit devant lui, une corde. D’où vient-elle ? On ne sait pas. Elle passe par là, peut-être oubliée par les ouvriers d’un ancien chantier. Elle n’était pas prévue dans les mains de l’ange, mais il la tient ferme. Et grâce à elle, le voilà qui s’élance, étincelant funambule, à l’assaut de la nef gothique. Le voilà qui bouleverse l’ordre pieux de la cathédrale.

 Cathédrale Saint Guy, Prague

Journal d’images 2019 – Chantal Deltenre

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s