Ce qui éblouit durablement – Le château de Prague, la nuit

Le château de Prague, la nuit. Je l’ai vu pour la première fois alors que j’attendais ma  fille cadette, puis vingt-cinq ans plus tard, quand je suis revenue à Prague avec elle. Il y avait ces mots de Kafka dans Préparatifs de noces à la campagne  :  « Théoriquement il existe une possibilité de bonheur parfait : croire à ce qu’il y a d’indestructible en soi et ne pas s’efforcer de l’atteindre ». J’ai cité Kafka de mémoire à ma fille. Puis j’ai ajouté : « Je ne suis pas certaine d’avoir suivi son conseil ».

Journal d’images 2019 – Chantal Deltenre

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s