Ce qui, à première vue, étonne – Silhouettes d’un homme et d’une femme suspendues par-dessus une rue de Prague

…  Curieuse installation dans deux rues de Prague. D’abord la silhouette d’une femme agrippée des deux mains à un parapluie ouvert en équilibre précaire sur un fil tendu par-dessus la rue. Puis la silhouette d’un homme qui s’accroche lui aussi, mais d’une main, à son parapluie ouvert et tient de l’autre, son attaché-case. La femme donne une impression de frayeur. L’homme jette un regard calme et nullement apeuré en contrebas malgré le fil ténu et le parapluie qui n’est pas fait pour durer…L’homme paraît attiré vers le ciel comme un ballon alors que la femme est près de tomber.

En observant ces deux silhouettes, je voyais un couple irrémédiablement séparé : lui, sûr de lui et aérien et elle,  immobile et tétanisée… Il y avait quelque chose de cruel dans l’image de la femme. Je serais volontiers montée là-haut, lui tendre la main.

Journal d’images 2019 – Chantal Deltenre

 

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s