Archives mensuelles : février 2019

Légères – Les bulles sur le parvis de Notre-Dame

Sur le parvis de Notre-Dame,  une jeune femme a posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempe toutes les deux ou trois minutes un fil relié par deux bâtons. Elle souffle sur le fil et aussitôt des dizaines de

Légères – Les bulles sur le parvis de Notre-Dame

Sur le parvis de Notre-Dame,  une jeune femme a posé un seau rempli d’eau savonneuse où elle trempe toutes les deux ou trois minutes un fil relié par deux bâtons. Elle souffle sur le fil et aussitôt des dizaines de

Rêvantes – Les anges (1)

« How to make yourself better », une installation des artistes ukrainiens Ilya et Emilia Kabakov composée d’une chambre minuscule équipée d’un lit pour une personne seule, d’une table où sont  posés une lampe, un pot rempli de crayons et pinceaux, un

Rêvantes – Les anges (1)

« How to make yourself better », une installation des artistes ukrainiens Ilya et Emilia Kabakov composée d’une chambre minuscule équipée d’un lit pour une personne seule, d’une table où sont  posés une lampe, un pot rempli de crayons et pinceaux, un

Musicales – Rives de la Moldau

Arpenter les berges de la Vltava à Prague, marcher au rythme de la Moldau de Smetana. C’est le premier air de musique classique que j’entendu. Les fleuves, les rivières et même le ruisseau qui coulait au bout de pré de

Musicales – Rives de la Moldau

Arpenter les berges de la Vltava à Prague, marcher au rythme de la Moldau de Smetana. C’est le premier air de musique classique que j’entendu. Les fleuves, les rivières et même le ruisseau qui coulait au bout de pré de

Intimistes – Là où Kafka a peut-être habité

Intérieurs recomposés ds maisonnettes de la Ruelle d’Or au bas du château de Prague. C’est là que vivaient les petites mains du château, puis des habitants désargentés de Prague. Parmi eux Franz Kafka qui habita au numéro 22 de la

Intimistes – Là où Kafka a peut-être habité

Intérieurs recomposés ds maisonnettes de la Ruelle d’Or au bas du château de Prague. C’est là que vivaient les petites mains du château, puis des habitants désargentés de Prague. Parmi eux Franz Kafka qui habita au numéro 22 de la

Surprenantes – Silhouettes d’un homme et d’une femme suspendues à un fil dans une rue.

Dans une rue de Prague, la silhouette d’un homme est suspendue à un fil attaché de part et d’autre d’une rue. Journal d’images 2019 – Chantal Deltenre  

Surprenantes – Silhouettes d’un homme et d’une femme suspendues à un fil dans une rue.

Dans une rue de Prague, la silhouette d’un homme est suspendue à un fil attaché de part et d’autre d’une rue. Journal d’images 2019 – Chantal Deltenre  

Eblouissante – Le château de Prague, la nuit

Le château de Prague, la nuit. Je l’ai vu pour la première fois alors que j’attendais ma  fille cadette, puis vingt-cinq ans plus tard, quand je suis revenue à Prague avec elle. Il y avait ces mots de Kafka dans

Eblouissante – Le château de Prague, la nuit

Le château de Prague, la nuit. Je l’ai vu pour la première fois alors que j’attendais ma  fille cadette, puis vingt-cinq ans plus tard, quand je suis revenue à Prague avec elle. Il y avait ces mots de Kafka dans

Surprenantes – Silhouettes d’un homme et d’une femme suspendues par-dessus une rue de Prague

…  Curieuse installation dans deux rues de Prague. D’abord la silhouette d’une femme agrippée des deux mains à un parapluie ouvert en équilibre précaire sur un fil tendu par-dessus la rue. Puis la silhouette d’un homme qui s’accroche lui aussi,

Surprenantes – Silhouettes d’un homme et d’une femme suspendues par-dessus une rue de Prague

…  Curieuse installation dans deux rues de Prague. D’abord la silhouette d’une femme agrippée des deux mains à un parapluie ouvert en équilibre précaire sur un fil tendu par-dessus la rue. Puis la silhouette d’un homme qui s’accroche lui aussi,