Points et lignes – Tranchant de la bêche

… La ligne droite et profonde que trace la bêche dans la terre du potager fait partie des premières lignes que je regardais naître dans l’enfance. Mon grand-père m’a très tôt appris à bêcher, non sans réticence : c’était d’après lui, une tâche d’homme. Ma grand-mère m’a enseigné comment repiquer les poireaux. Autre tracé bien droit de tiges plus ou moins verticales, les légumes. En y repensant aujourd’hui, je vois  une concordance entre d’une part, les tranchées de la bêche, les semences bien alignées et les poireaux repiqués, et d’autre part les lignes du cahier où j’apprenais à écrire sans dépasser.

Journal d’images 2018 – Chantal Deltenre

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s