Archives mensuelles : juillet 2018

Image d’image (Mur dans un paysage désolé)

Vu  au  Musée des Beaux-Arts de Caen, une aquarelle du peintre ostendais Léon Spilliaert réalisée vers la fin de sa vie, en 1946. Son nom : « Mur dans un paysage désolé » L’ouverture entre deux murs épais, peut-être les murs d’une

Image d’image (Mur dans un paysage désolé)

Vu  au  Musée des Beaux-Arts de Caen, une aquarelle du peintre ostendais Léon Spilliaert réalisée vers la fin de sa vie, en 1946. Son nom : « Mur dans un paysage désolé » L’ouverture entre deux murs épais, peut-être les murs d’une

Arbres (éternité de Rome, éternité des pins parasols)

Et si l’éternité de Rome, c’était ses pins parasols ? Leur grâce de colonnes antiques avec ce petit plus du feuillage animé… Les pins traversent les âges dans l’indifférence archéologique. Et pourtant, tout ce  qu’ils pourraient nous raconter ! Leurs racines poussent parmi les ruines, mais gardent

Arbres (éternité de Rome, éternité des pins parasols)

Et si l’éternité de Rome, c’était ses pins parasols ? Leur grâce de colonnes antiques avec ce petit plus du feuillage animé… Les pins traversent les âges dans l’indifférence archéologique. Et pourtant, tout ce  qu’ils pourraient nous raconter ! Leurs racines poussent parmi les ruines, mais gardent