Par les fenêtres

La Mer du Nord depuis la fenêtre d’une chambre à l’hôtel Atlantic à Wimereux en lisant l’Ecclésisaste, France

Il y a un temps pour chercher
et un temps pour perdre,
un temps pour garder
et un temps pour jeter.
Il y a un temps pour déchirer
et un temps pour coudre,
un temps pour se taire
et un temps pour parler.

17/ L’Ecclésiaste, 3.8, 17, avril 2018, Extrait de journal

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :