Ce qui donne le goût d’être ensemble – Le bal des touloulous à Cayenne

Au jeu des masques, qui est le plus fort ? Celle qui danse déguisée ou celui qui la tient, visage dévoilé ? Masques et visages, mains nues et mains gantées, les corps s’affrontent. Au jeu des masques, qui dit la vérité sinon les regards ?

Extrait du roman « Où part l’amour », Editions Maelström, Octobre 2020

 

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s