Végétales

« On l’appelle l’arbre des voyageurs, dit-elle. Je n’en ai pas vu souvent par ici. D’après la légende, ses feuilles  indiquent toujours la direction d’Ouest en Est.

– Un arbre-boussole en quelque sorte

– Il n’est pas vraiment fiable, me répond-t-elle. Sa seule possibilité de sauver un voyageur égaré, c’est sa sève, très désaltérante.

– J’en ai vu à Madagascar, dit Théo. Ce n’est pas un arbre, mais une plante

– Tout à fait, dit Laure. »

Je prends plusieurs photos de ce végétal aussi graphique qu’un éventail de plumes. L’arbre des voyageurs pointe vers la barrière de l’hôtel. Pendant que Théo et Laure continuent de discuter, je rassemble mes quelques effets. Un dernier essai de connexion. Internet fonctionne à nouveau. Le message à Fanny, avec les photos prises de l’avion, quitte la boîte d’envoi. Je jette un bref coup d’œil aux photos de l’arbre des voyageurs. Ses contours se découpent très joliment sur le ciel où une trouée bleue apparaît.

Dans le jardin au bout du monde, l’arbre des voyageurs, fidèle à sa légende, indique l’Ouest. Il est temps de rentrer.

21/L’arbre des voyageurs dans le jardin de l’hôtel Terminus, Maripasoula, vendredi 2 février 2018, vers 9h30 du matin/ Extrait du roman « Où part l’amour… » 2019

 

 

 

 

 

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :