Points et lignes

Série : Points et lignes

Quitter un paysage que l’on a aimé, est-ce vraiment possible ? Je ne crois pas. Une fois qu’on l’a aimé, c’est-à-dire plusieurs fois arpenté, un paysage ne vous quitte pas. Même à des kilomètres et des années de distance, il est là. Un paysage, c’est d’une fidélité inébranlable.

7/ Fils électriques, Gouvets, Normandie, crépuscule, décembre 2017

Paysage 2

À propos de Chantal Deltenre

écrivain et ethnographe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :