Partagées

Canicule du mois d’août. Les enfants des cités n’ont pas droit à la mer. Ni même celui de libérer l’eau de la pompe à incendie. Déjà les sirènes de police hurlent. Les enfants se baignent dans les vagues au milieu de la rue.

8/ Série : Images de scènes partagées/Pompe à incendie  dans la rue Duranti, Paris, milieu d’après-midi, été/ Journal 2017

 

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :