Espaces et lieux

… L’escalier du château m’attirait vers le bas. Les marches surgissaient, se rétractaient comme les touches d’un piano mécanique. Les murs de la cage s’éloignaient l’un de l’autre et soudain revenaient, prêts à m’écraser. Vertigo, vertigo ! m’écriai-je.  Et dans mon rêve, le mot vertige était un verbe : Je vertige !

27/ Série : espaces et lieux, escalier du Château d’Ecouen, Août/Journal 2017

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s