La fenêtre du peintre

La fenêtre du peintre Maurice Denis dans sa maison-musée de Saint-Germain en Laye est recouverte de lierre. Que dirait le peintre aujourd’hui si, de sa fenêtre, il voulait admirer son  jardin et le doux centaure de son ami Bourdelle, merveilleuse statue, masculine et si tendre, le visage penché, endormi, peut-être mort lui aussi…

Ecrits en marchant, extrait du journal, Musée Maurice Denis, Août 2017

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :