Humbles choses – Dial a poem

A l’ouverture de la Fondation Louis Vuitton, je retrouve avec émotion un des téléphones à cadran rond qui a servi lors du service public de poésie  Dial a poem créé en 1968 par le  poète, artiste et activiste John Giorno après une conversation téléphonique avec William Burroughs. C’est le premier service poétique par téléphone. Pendant plus de quatre ans, quand on composait  le 212 628 0400, on entendait un poème lu et enregistré par des artistes et poètes comme Patti Smith ou Allen Ginsberg. L’installation Dial-A-Poem a pris de nombreuses formes au fil du temps. En 2012, elle était composée de quatre téléphones reliés à deux cent poèmes enregistrés et déclenchés au hasard.

Journal d’images, octobre 2014

Retrouver d’autres « Humbles choses »

  1. Dates notées au crayon sur une boîte d’oeufs offerts
  2. Pinces à linge sur le fil
  3. Récolte de pommes
  4. Tas de bois

 

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s