Strates. Paris, Boulevard Diderot, 2014

Les affiches dans la ville, et surtout leurs lambeaux, ce qui reste des publicités après qu’elles aient été déchirées, recouvertes de graffitis ou d’autres affiches. Ces strates de couleurs et de signes, rébus aléatoires du présent, me fascinent bien plus que les monuments fossiles. Leur beauté se révèle en s’approchant, tableaux abstraits, découpes de mondes, à la manière du peintre Jacques Villeglé.

Extrait « Ecrire en marchant à Paris »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :