Fenêtre (Chronique d’un lieu familier)

Il pleuvait à verse sur le jardin depuis le matin. La vue par la fenêtre n’avait pas bougé d’un iota depuis des heures quand deux ballons, tombés d’on ne sait où, sont apparus l’angle du jardin.  Le chat a aussitôt sauté sur l’appui de fenêtre pour observer les intrus que le vent poussait d’un côté puis de l’autre si bien qu’ils disparaissaient derrière le muret avant de revenir  comme s’ils voulaient jouer à cache cache. Puis le vent les a poussés vers la fenêtre : voulaient-ils rencontrer le chat ? Mais celui-ci avait à tour disparu.

Journal d’images, mars 2014, Chantal Deltenre

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s