Marcheur (par les chemins du Bocage)

.. Il marchait devant moi sur la route luisante de pluie. On pouvait croire que le soleil se levait ou qu’il ferait bientôt nuit. Il marchait, indifférent à l’heure, au jour, à la nuit, droit devant lui, vers la lumière.

Journal d’images 2012 – Chantal Deltenre

À propos de Chantal Deltenre

écrivaine et ethnologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s